1936 : sortie du film Reefer Madness

1936-sortie-du-film

Par Olivier F

Reefer Madness est le film de propagande anti-marijuana le plus connu. Sorti aux Etats-Unis en 1936, ce long métrage raconte l’histoire d’usagers de cannabis totalement possédés qui commettent des crimes très graves à cause des effets de la plante, comme le viol et le meurtre. 

Les espagnols on importé la culture du chanvre sur le continent américain dans les années 1500. Mais à l’époque, la plante était uniquement cultivée pour sa fibre. A la fin du 19eme siècle et au début du 20eme, le « chanvre indien », connu pour ses propriétés médicales et ses effets psychoactifs, connaît un regain d’intèrêt en occident. On trouve alors facilement des extraits de chanvre indien dans les pharmacies aux Etats-Unis. Les extraits de chanvre sont préscrits pour plusieurs pathologies comme les rhumatismes ou la nausée.

L’usage du cannabis s’est beaucoup developpé dans les années 20 pendant la période de prohibition de l’alcool. La plante n’est alors pas illégale et sa consommation est tolérée dans les clubs de jazz qui ont ouvert dans la plupart des grandes villes. Les autorités constatent que la consommation de marijuana, contrairement à l’alcool ne provoque pas de nuisance à aurui ni de trouble à l’ordre public. De nombreux muisciens consomment de la marijuana et les artistes font sa promotion dans les « reefers songs ». Le mot reefer désigne la cigarette de marijuana. Les jazzmen les plus célèbres de l’époque comme Louis Amstrong ou Sidney Bechet ont enregistré des reefer songs.

C’est à partir des années 30 que les problèmes ont commencé. La campagne anti-marijuana menée par Harry J Aslinger alors à la tête du Bureau of Narcotics est à l’origine de la prohibition du cannabis aux Etats-Unis, puis dans le monde entier. On a ensuite appelé cette campagne anti-cannabis basée sur des affirmations totalement mensongères, Reefer Madness, comme le film.

Pourquoi le cannabis a-t-il du subir cette campagne, qui a mené au final à son interdiction ? Il est donc consommé par les afro-américains mais aussi par les travailleurs mexicains qui importent un chanvre indien psyhoactif très different de celui qui est cultivé aux Etats-Unis. Cette campagne pourrait donc en partie être motivée par le racisme. A travers le cannabis, c’est aussi le chanvre à fibre que l’on veut atteindre pour préserver l’intèrêt de certains industriels du textile comme Dupont Nemours. La lutte contre le chanvre mené par Harry J Aslinger aurait aussi servi sa carrière et lui aurait permis de rester aussi longtemps à son poste. Harry J Aslinger est nommé premier commissaire au Federal Bureau of Narcotics, qui dépend du département du trésor, le 12 août 1930. Il occupera ce poste pendant 32 ans.

En 1936, le film Reefer Madness, également appelé « Tell your children » s’inscrit dans le cadre de la propagande anti-marijuana aux Etats-Unis. Le film met en scène des usagers de marijuana qui après en avoir consommé sombrent dans la folie et dans la violence et commettent differents crimes comme un meurtre et une tentative de viol.

Réalisé par Louis J. Gasnier, un réalisateur français expatrié aux Etats-Unis, et produit par George A. Hirliman, le film aurait été financé par une eglise.

D’autres films de propagande anti-marijuana sortent à la même époque aux Etats-Unis : Marihuana de Dwain Esper (1936), Assassin of youth (1937), auquel a participé Harry J Aslinger et Wild Weed, de Sam Newfield (1949). La propagande est aussi diffusée au travers des livres et des magazines qui racontent les histores de fumeurs de marijuna criminels les plus sordides. Aslinger a le soutien du magnat de la prese William Randolph Hearst qui publie dans ses journaux les fait divers attribués à tort aux consommateurs de marijuna.

A partir des années 70, ce film devient culte parmi les militants pour la légalisation. Il est alors regardé au second degré pour son coté ridicule et hilarant. Il est diffusé dans le cadre des « Midnight movies », des films à petit budget diiifusés à minuit dans les salles de cinéma aus Etats-Unis à partir du début des années 70. En France il sort en DVD en 2007 en même temps que Marihuna et Assassin of Youth.

A partir des années 90, le film est adapté en comédie musicale avec des muisiques et des choregraphies originales. Cette version parodique connaît un grand succés à Broadway et dans d’auttres villes américaines. La comédie musicale était encore récemment à l’affiche plus de 20 ans après sa création.

En 2006, la comédie muiscale est adaptée sous forme d’un film initulé « Reefer Madness, the movie musical » diffusée au départ sur la chaine Show Time. Le film a été réalisé par Andy Fickman avec dans les roles principaux Kristen Bell, Christian Campbell et Neve Campbell.

VOUS AVEZ BESOIN D’AIDE POUR UN PROBLÈME LIÉ À LA DROGUE ? CONTACTEZ VOTRE LIGNE D’ASSISTANCE LOCALE DÈS QUE POSSIBLE. EN CAS DE DANGER DE MORT IMMÉDIAT, APPELEZ LE 911 MAINTENANT !

Laissez une réponse

Postes récents

À propos des Soft Secrets

Soft Secrets est la principale source de culture du cannabis, de légalisation, de culture et de divertissement pour son public dévoué et varié à travers le monde. L’essentiel est de mettre les gens en contact par le biais d’informations pertinentes et actuelles, avec le même intérêt pour la santé, le mode de vie et les opportunités commerciales que la culture du cannabis a à offrir.