1964 : le Professeur Raphael Mechoulam découvre le THC

1964 : le Professeur Raphael Mechoulam découvre le THC
Le Delta-9-tetrahydrocannabinol ou THC est le principal cannabinoïde, connu pour son effet psychoactif. On le trouve à l’état naturel uniquement dans la plante de cannabis. Le THC a été découvert en 1964 par Raphael Mechoulam et Yechiel Gaoni à l’institut des sciences Weizmann en Israël. 

Considéré comme le « père de la recherche sur le cannabis », le Professeur Raphael Meloucham, maintenant âgé de 90 ans, poursuit ses travaux de recherche sur les cannabinoïdes et le système endocannabinoïde.

Raphael Mechoulam est né à Sofia en Bulgarie en 1930. Victime des lois antisémites, sa famille doit quitter le pays et s’installer en Israël en 1949. Raphael Mechoulam obtient une maîtrise en biochimie à l’Université hébraïque de Jérusalem et un doctorat à l’institut des sciences Weizmann. Après avoir terminé son postdoctorat au Rockefeller Institute de New York, il créé en 1960 son groupe de recherche indépendant à l’Institut Weizmann avant de rejoindre l’Université hébraïque de Jérusalem où il devient professeur à partir de 1972.

Le CBD a été découvert avant le THC. Il a été étudié depuis le 17eme siècle a été isolé pour la première fois par Adams et al en 1940 à partir d’extrait éthanolique de chanvre. Mais en 1963, Mechoulam et Shvo sont les premiers à déterminer la structure et la stéréochimie du cannabidiol.

Le Professeur Mechoulam et son équipe ont été les premiers à élucider la structure, à isoler et à synthétiser le Delta-9-tetrahydrocannabinol en 1964. Le THC n’est pas seulement reconnu comme une substance psychoactive utilisée par les usagers de cannabis récréatif. Comme le CBD, il possède de nombreuses propriétés thérapeutiques.

Le THC soulage la spasticité, les crampes et le durcissement musculaire dans la sclérose en plaques, la paraplégie et la sclérose latérale amyotrophique. Il est également utilisée contre les nausées et les vomissements qui sont les effets secondaires des traitements contre le cancer ou le VIH, les vomissements pendant la grossesse ou les nausées provoqués par les migraines. Des études prometteuses nous montrent également que le THC pourrait inhiber le cancer.

Le THC pourrait également être prescrit pour les pathologies suivantes : perte d’appétit, troubles du mouvement comme le syndrome de la Tourette ou la dystonie musculaire, l’asthme, la maladie de Crohn, les troubles gastro-intestinaux, les troubles auditifs, les vertiges et certaines douleurs. 

Les recherches du professeur Mechoulam concernent la chimie des substances naturelles, leur fonction biologique, ainsi que le développement de nouveaux médicaments potentiels. Il a identifié les substances cannabinoïdes endogènes dans le cerveau qui font fonctionner un système biochimique alors inconnu, le système endocannabinoïde. Les phyto cannabinoïdes sont extraits des plantes de cannabis et les endocannabinoïdes sont générés par le cerveau des humains et de certains animaux.

Ces endocannabinoïdes comme l’ anandamide participent à de nombreux processus biochimiques. Les travaux du  professeur Mechoulam et d’autres chercheurs en Israël et dans d’autres pays ont mis en évidence l’importance des phyto cannabinoïdes et des endocannabinoïdes dans de nombreux processus physiologiques et conditions pathologiques comme la neuroprotection, le sommeil, la gestion de la douleur, les traumatismes, la vasodilatation, le cancer, l’inflammation, la formation osseuse, l’apprentissage et la mémoire.

La dernière découverte de Rapahel Mechoulam est l’ester méthylique d’acide cannabidiolique (EPM301), Il s’agit d’un nouveau composé breveté de molécules de cannabinoïdes synthétiques à base d’acide entièrement stables. Le composé a été présenté en partenariat avec EPM, une société de biotechnologie basée aux États-Unis dont le but est de rapprocher l industrie du cannabis et l’industrie pharmaceutique.

Ces acides auraient des effets beaucoup plus puissants que e THC et le CBD. Les acides cannabidioliques étaient jusqu’ à présent instables et donc inutiles pour développement de nouveaux médicaments pharmaceutiques.

Le professeur Mechoulam a découvert une méthode qui permet de modifier les acides pour les maintenir suffisamment stables et permettre leur utilisation à grande échelle. L’équipe de chercheurs a étudié les activités de ce composé et a découvert qu’il provoque la suppression de l’anxiété et des nausées. Selon Rapahel Mechoulam, ce composé pourrait s’avérer très utile pour les malades sous chimiothérapie, les personnes atteintes d’une maladie inflammatoire de l’intestin ou de psoriasis.

Le recherches du professeur Mechoulam lui ont permis d’obtenir de nombreuses distinctions comme le Prix Israël de sciences exactes, un doctorat honorifique de l’université d’Etat de l’Ohio, le Prix Rothschild en sciences chimiques et physiques, le prix du US National Institute on Drug Abuse (NIDA), le Prix ​​du Collège européen de neuropsychopharmacologie, le Prix EMET en sciences exactes et beaucoup d’autres. Il est l’auteur de quelque 440 articles cités environ 51 000 fois.

« J’ai passé la plus grande partie de ma vie à percer les mystères de cette plante incroyable. Les  recherches collectives sur la plante nous ont permis d’identifier un système physiologique majeur, le système endocannabinoïde, qui apparait impliqué dans de nombreuses maladies chez l’être humain. Je souhaite que mes collègues continuent leurs recherches et fassent avancer encore plus l’acceptation et l’intégration des cannabinoïdes et en particulier du cannabidiol, ses dérivés et les agonistes du CB2, dans la médecine traditionnelle. » a déclaré le Professeur Mechoulam.

Postes récents

À propos des Soft Secrets

Soft Secrets est la principale source de culture du cannabis, de légalisation, de culture et de divertissement pour son public dévoué et varié à travers le monde. L’essentiel est de mettre les gens en contact par le biais d’informations pertinentes et actuelles, avec le même intérêt pour la santé, le mode de vie et les opportunités commerciales que la culture du cannabis a à offrir.
VOUS AVEZ BESOIN D’AIDE POUR UN PROBLÈME LIÉ À LA DROGUE ? CONTACTEZ VOTRE LIGNE D’ASSISTANCE LOCALE DÈS QUE POSSIBLE. EN CAS DE DANGER DE MORT IMMÉDIAT, APPELEZ LE 911 MAINTENANT !

Laissez une réponse