Profession : extracteur

Soft Secrets
28 Apr 2021

De nombreux français passionnés par les plantes décident de s’expatrier à l’étranger pour se professionnaliser et intégrer l’industrie du cannabis en plein essor. Geo est un cultivateur et breeder français qui a choisi de s’installer en Espagne où il a monté son laboratoire d’extraction professionnel.


Par Olivier F

SSFR : Tu étais au départ un cultivateur et un breeder de cannabis. Pourquoi t’être spécialisé dans les extractions ?

Geo : Bonjour à l’équipe de Soft Secrets ! En premier lieu je voulais vous dire que je suis très honoré par l’intérêt que vous portez à ce projet. Je n’ai pas arrêté le breeding. Quand nous nous sommes vus pour l’interview sur les breeders francophones, j’étais à la tête d’une petite seedbank « Astrolabseeds » . J’ai depuis rejoint l’équipe de French Touch Seeds.

En ce qui concerne G.Séparation (labo) et G.Extract (extraction), les projets se sont lancés naturellement et se complètent même bien avec mon métier de cœur. Nous voyons passer beaucoup de phénotypes absolument dingues pendant nos phases de breeding. Certains sont retenus, d’autres non (pour causes multiples , structure, sensibilité…etc). Ces phénos retrouvent une seconde vie et cela permet à notre labo de proposer de temps en temps des process sur des cross/phénos uniques !

 

 

Une presse rosin professionnelle 7 tonnes.

Ensuite les modes de consommation de cannabis évoluent et les extractions ou edibles ne sont plus destinés à une élite ou à des clubs. Il était donc logique de lancer un labo “full grade” afin de pouvoir avoir un vrai retour sur nos génétiques et aussi ouvrir un espace où l’on pourrait établir une sorte de “data extraction” pour une génétique donnée, une fiche précise et complète sur tout le panel d’extraction solventless (du rosin de fleur au live rosin en passant par l’ice-o ou encore fresh frozen)

Tu fais uniquement des extractions sans solvant. Pour quelles raisons ?

Pour plusieurs raisons. Déjà pour la sécurité : le solventless est quand même beaucoup plus sécurisant. Ensuite, la simplicité, le process de rosin pour n'en citer qu’un est ultra simple dans l’absolu. Toute la différence se fait sur la subtilité du Rosin-maker comme du Hash-maker. C’est cette magie qui m’a séduit, ce contrôle subtile,.la fusion entre l’artisanat et la technologie...

 

 Extraction de rosin GAC (70-120u)

Pour finir, il y a la démocratisation du sans solvant. Etant un process plus sûr et moins onéreux, il parle à plus de personnes. Si nous proposons des infos d’extraction sur nos variétés, les infos sur une extraction de ice-o ou de rosin parlera à beaucoup plus de monde que des données d’extraction sur de grosse colonnes co2 à circuit fermé.

Quel type de haschisch fabriques-tu ?

 Tout ce qui peu se faire en water hash, ice-o (filtré /full spectre ), fresh frozen (filtré /full melt)

Quel matériel et techniques utilises-tu pour la fabrication du water hash ou ice-o ?

Nous utilisons une cuve en inox alimentaire avec soudure alimentaire “Bruteless” de Pure Pressure. Tout nos process sont fait à la main (pagaïe) pour être le plus précis possible sur le type de water hash désiré. C’est fastidieux mais pour le moment nous n’avons trouvé aucune méthode qui surpasse le contrôle manuel. Pour la filtration , nous doublons certain maillages et filtrons avec toute les tailles du 220 au 25. Nous utilisons ensuite un freeze dryer pour le séchage 

Utilises-tu aussi la méthode traditionnelle pour le haschisch (tamisage) ?

Non mais bientôt. Le dry devrait arriver courant 2021 (nous collaborons avec une grosse société française qui voudrait se lancer sur l’automatisation des process méthodes “dry” , du coup nous avons une machine automatique auto réfrigéré en préparation)

Quelles sont selon toi les meilleurs variétés pour fabriquer du hasch ou des extractions ?

 A titre personnel, un bonne weed est une weed bien trichomée avec une fumée bien grasse . Et une weed bien trichomée donne en général de bonnes extractions : les cross de cookies bien faits (Minth, GMO, Sherbert, Tropicanna Cookie), la Purple Punch, les bonnes white (White Fire OG par exemple ), MAC, les Sour Diesel (comme la Deede) Ensuite, tu a les valeurs sûres comme GG4 ou Chemdawg et H plant, incontournable !

Quel matériel et techniques utilises-tu pour l’extraction de Rosin ?

 Nous travaillons avec une “longs peak” toujours de Pure Pressure. C''est une Presse automatique qui a la capacité de pouvoir enregistrer et donc de reproduire à l’identique les process au degrés et psi prêt, qui est a mon sens indispensable pour prétendre produire un produit d’une qualité absolue et identique au fils des process . C’est une machine de 7 tonnes “professionnelle” tournée exclusivement sur la qualité. 

 

Extraction THCA avant la transformation en cristaux.

Nous avons aussi la capacité de produire des terpènes naturels ainsi que des isolations (THCA...) grâce au process de séparation. 

Vaut-il mieux extraire la Rosin directement des fleurs ou du haschisch ?

 En règle général on privilégie les extractions sur du ice/kief/fresh frozen. Cela limite la contamination du rosin avec des résidus végétaux. Car à une certaine pression (+1000psi/fleur et + 700psi/ice), des résidus végétaux peuvent se retrouver dans le produit final. Le rosin de hasch est aussi plus concentrée en THC bien sûr. Le live rosin est sensé être le plus terpénique et avoir les plus hauts niveau en cannabinoïdes.

Le ratio est beaucoup plus important sur du hash (30-80%) comparé à la fleur (8-25%) Il est plus simple de process la fleur en ice puis de faire ton rosin ensuite mais tout dépend de ce que l’on recherche ..

La fleur est un peu plus fastidieuse à travailler. Elle est souvent boudée des rosin-makers... Mais attention, cela ne veut pas dire que du rosin de fleurs est mauvais. Il est souvent plus terpénique que des hash rosin traditionnels et d’expérience personnelle j’ai déjà offert ou envoyé des photos de rosin de fleurs à des pros ou à des directeurs de clubs espagnols et j’ai eu des retours du genre “terrible ton live “ 

 

 

Ice-O séché au freeze dryer (isolation de trichomes entre 119 et 73 microns)

Tout est dans le process, ce que l’on attend de son process (qualité ou quantité). Exemple concret : sur 25g de bonne Minth Cookie , on peux espérer sortir 6 g de rosin d’une qualité étonnante ! Seconde surprise avec la OG de “Frenchy flavours” qui après un process rapide , en pleine nuit , nous a permis de nous hisser à la 3eme place de la Silver Cup CBD.

Il est facile de faire du rosin avec un simple fer à lisser. En dehors de la capacité, la presse professionnelle permet t-elle d’obtenir un produit de meilleure qualité ?

Indiscutablement, oui. Le secret d’un rosin de 1ere qualité réside sur le contrôle de trois facteurs (hors qualité du produit à traiter ) : pression, température, temps de pression. Avec un fer à lisser, tu a accès à ces trois facteurs mais le contrôle est plus qu’approximatif. Alors, tu aura du rosin, tu ne dégraderas pas la substance active mais tout ce qu’il y a autour et qui fait que le produit est unique (terpènes, pas de résidus…etc) sera très aléatoire.

En tant que consommateur, quelle est la principale différence entre une extraction rosin et une extraction avec solvant ?

Personnellement je ne consomme aucune extraction avec solvant si je ne connais pas la personne qui le process. Car une extraction avec solvant peut être se faire relativement facilement mais la purger correctement tout en gardant un réel attrait sur le goût et donc, le plaisir de consommer, est beaucoup plus compliqué et onéreux. 

A contrario, un rosin fait maison , je le consomme volontiers .Aucun risque d’intoxication, à la limite un goût végétal désagréable en bouche mais pas de réel danger. Puis, il y a autant de rosin que de rosin-makers. On a souvent des bonne surprises. Avec le solvant, d’expérience, c’est souvent l’inverse .

Après, il y a des personnes qui travaillent extraordinairement bien avec solvant et je prend un plaisir immense à consommer leur produit quand j’y ai accès. Mais malheureusement ils ne sont pas légion...

Une extraction avec solvant est-elle plus productive qu’une extraction rosin ?

 Je n’ai pas de réelle expérience sur la production avec solvant mais rien que sur les méthodes de process je dirais que oui (à condition que la qualité soit le facteur principal sur les process) 

Combien de grammes traités pour chaque session ? Quelle est la capacité de ton laboratoire ?

Difficile de répondre à cette question , . Disons que nous avons la capacité de satisfaire toute entreprise CBG ou CBD qui souhaiterait faire des process de qualité supérieure.

Actuellement, quelle est la situation des cannabis social clubs en Espagne ?

Pour le moment, rien n’a réellement évolué. Avec le covid,, ils sont soumis aux mêmes restrictions que les autres : couvre feu , limitation du nombre de socios dans l’établissement. Les règles sont en général très bien appliquées. 

Tu pratiques des extractions pour les clubs. Tu extrait sur place ou dans ton laboratoire ?

 Nous faisons tout en labo . Notre matériel est difficilement transportable. Et un peu comme un musicien , je ne serais pas à l’aise avec l’instrument d’un autre.

J’ai remarqué que de nombreux consommateurs espagnols fumaient leur huile étalée sur une cigarette. Est-ce toujours le cas ?

 Je consomme souvent comme ça (l’huile coté intérieur de la feuille). Je t'avoue que les mecs qui dabent me regardent avec un certain dédain ! Mais personnellement, c'est pour des raisons médicales.

Combien coute un gramme de haschisch ou d’extraction dans les cannabis clubs ?

 Tout est une question de qualité, Par exemple 1g fresh frozen 70u d’une variété peu commune peut coûter 160€ à un membre. Pour un live rosin de qualité ultime, sur une taille de micron bien précis Ca peut monter à 180 €/g. Sinon pour un bon ice il faut compter entre 20 et 60€ même si en cherchant un peu, tu trouves ton bonheur avec des hash à 10€. En général, ça commence vers les 6 € pour un hasch et 20 € pour un rosin. Ensuite vient la qualité, la rareté…etc

Penses-tu que le cannabis sera un jour légal en France ?

Je pense sérieusement que oui .. sûrement pour des mauvaises raisons (économiques). Si l’on pouvait travailler chez nous, y payer nos impôts, ça serait quand même super sympa. Merci à toi. Gros respect pour Soft Secrets !

olivier@softsecrets.nl

S
Soft Secrets