Le cannabis sera bientôt décriminalisé à Sainte Lucie

Olivier F
04 Sep 2021

Sainte Lucie est une petite île de 180.000 habitants située dans la mer des Caraïbes, dans les petites Antilles, à 32 kilomètres de la Martinique et à 43 kilomètres de Saint-Vincent. Après avoir longtemps été une colonie britannique, Sainte Lucie est devenu un état indépendant en 1979 et fait maintenant partie du Commonwealth.


Comme nous le relate un article du site de Martinique La 1ere, le gouvernement de l’état insulaire de Sainte Lucie annonce une prochaine décriminalisation de l’usage de cannabis. Les parlementaires ont déjà voté à l’unanimité pour l’effacement rétroactif des casiers judiciaires des personnes condamnées pour possession de petites quantités de cannabis dans une session précédente. Cette mesure permettra à ce nombreux citoyens de trouver un emploi et de voyager plus facilement.

Le nouveau projet de loi qui sera voté prochainement prévoit de modifier la loi sur la prévention et l'abus des drogues et d’autoriser la possession d’un maximum de 30 grammes de cannabis. La consommation sera interdite dans les les lieux publics. Les contrevenants risqueront une  amende de 470 euros. Les mineurs ne seront pas autorisés à fumer du cannabis. En cas d’interpellation, ils seront suivis par des conseillers en toxicomanie.

Le nouveau texte, qui vient d’être présenté par le Garde des Sceaux, Leslie Mondesir, permettra à plusieurs centaines de personnes condamnées pour possession de petites quantités  de sortir de prison. La communauté Rastafari qui cultive et consommé traditionnellement du cannabis est particulièrement victime de la prohibition. La religion Rastafari est pratiquée par 2 % des habitants de l’île

Le texte a été présenté le 1er septembre durant la première session parlementaire depuis les élections législatives du 26 juillet dernier. Le session qui a duré plus de 5 heures a été levé avant le vote final qui aura lieu durant la prochaine session parlementaire.

Ces grands changements font suite à un rapport publié en 2019 par une commission spéciale composée de médecins, de juristes, de consommateurs et de cultivateurs de cannabis.

Grâce à cette nouvelle loi, la  communauté Rastafari espère pouvoir cultiver et commercialiser du cannabis.

 

O
Olivier F