La Coupe des Haschischins

Soft Secrets
01 Nov 2016

La première cannabis cup française réservée aux extractions


Par Olivier F

C’est le 10 juillet, à l’occasion du 710, la fête internationale des extractions, que s’est déroulée la première coupe des Haschischins. Pas de catégorie « flower » dans cette compétition mais uniquement des extractions de cannabis (avec ou sans solvant).

Dans le domaine du vin, les concours agricoles récompensent les meilleurs cépages. Pour la marijuana, c’est là même chose. Depuis toujours, les cultivateurs de cannabis se réunissent officieusement après les récoltes pour déguster leurs productions et comparer les différents goûts et effets.

En 1986, le magazine américain High Times a organisé à Amsterdam, la première cannabis cup officielle, la High Times Cannabis Cup. Quelques années plus tard, toujours au Pays-Bas, la Highlife Cup a été la première coupe cannabique européenne, toujours organisée par les magazines Highlife et Soft Secrets chaque année à Amsterdam.

Avec l’arrivée de l’Espagne dans l’industrie du cannabis, de nombreuses cannabis cups sont maintenant organisées dans tout le pays. Mais ces dernières années, avec la légalisation du cannabis thérapeutique ou récréatif dans certains états, c’est aux Etats-Unis que de déroulent les plus grosses cups internationales.

420 et 710

Le concept du 420 vient des Etats-Unis et date des années 70. Ce chiffre est un nom de code pour la marijuana et désigne également, selon un groupe d’étudiants appelé les Waldos, l’heure idéale pour fumer un spliff : 16 H 20 ou 4 :20 pm en anglais. 420 désigne également une date, le 20 avril qui est devenu, depuis les années 90, celle de la fête internationale du cannabis, surtout dans les pays anglo saxons.

Avec l’arrivée massive des concentrés de cannabis et de la dab culture, aux USA et maintenant en Europe, un nouveau concept a vu le jour dans la lignée du 420 : le 710. L’heure est un peu plus tardive : 19 H 10 et la date est le 10 juillet (7/10). Par ailleurs, les chiffres 710 lus à l’envers forment le mot « oil » pour huile de cannabis. Les fêtes du 420 et du 710 sont l’occasion d’organiser des festivals et des cannabis cups un peu partout dans le monde.

Secret cups

En France, depuis plusieurs décennies, des cultivateurs se réunissent secrètement, dans différentes régions, pour organiser des cannabis cups, surtout au mois de novembre après les récoltes en extérieur. En 2002, pour la première fois, une cannabis cup française, qui se déroulait dans les Vosges, a été médiatisée. Un reportage a été diffusé dans l’émission « Le Vrai Journal » de Karl Zero sur la chaîne Canal +.

En 2016, la première Coupe des Haschischins a donc été un événement à plus d’un titre : première coupe française réservé aux extractions, elle a réuni des professionnels du secteur et des militants cannabiques venus de la France entière ou des pays limitrophes.

48 heures de fête non stop ou les organisateurs et les participants se sont montrés particulièrement généreux avec le public en proposant des dégustations gratuites des meilleures herbes, haschichs et huiles de cannabis made in France. Nous garderons bien sûr secret le lieu ou s’est déroulé cet événement mais sachez qu’il s’agit d’un spot exceptionnel.

Les Haschischins

Le terme haschischin fait évidement référence au Club Des Haschischins. Connu dans le monde entier, le premier cannabis club de l’histoire se réunissait à la fin du 19eme siècle, à Paris à l’Hôtel Pimodan pour consommer du cannabis. De nombreuses personnalités de l’époque (Théophile Gautier, Charles Baudelaire, Honoré de Balzac..) ont participé à ces expérimentations.

A quelques jours près, la date correspondait également à un triste anniversaire : les 100 ans de la loi du 12 juillet 1916 qui a interdit l'usage en réunion du cannabis. Une fois de plus, les Haschichins ont bravé cette interdiction en se réunissant ce week-end des 9 et 10 juillet 2016.

Une ambiance festive

Cette première Coupe de Haschichins a été organisé par Breaking Dab’s Crew. Ce collectif de dabbers français, que vous avez déjà pu découvrir dans les pages de Soft Secrets ou rencontrer dans certaines expos cannabiques,se passionne pour les différentes techniques d’extraction de cannabis.

C’est au bord de l’eau, dans une ambiance musicale, que se sont réunis une cinquantaine de professionnels, cultivateurs et passionnés de cannabis. Le monde du cannabis a beaucoup changé ces dernières années et en France malgré l’interdiction, le secteur est en train de se professionnaliser. La coupe des Haschichins était sponsorisée par les marques BAC Holland et Kalumet. Notons également la place faite au cannabis thérapeutique dans cette manifestation avec la présence de plusieurs usagers et militants associatifs.

Les dab stations

L’arrivée des concentrés de cannabis et de la dab culture a permis la création de nouveaux produits et techniques. Une dab station est un comptoir sur lequel on prépare les huiles de cannabis dans un vaporisateur ou une pipe spéciale appelée dabber.

Deux dab stations étaient installées dans la zone extérieure et proposaient des dégustations gratuites. Sur la dab station de Breaking Dab’s Crew, on pouvait notamment tester le célèbre vaporisateur Sublimator, considéré par beaucoup comme le meilleur mais vendu à un prix très élevè. La dab station de Kalumet permettait de tester les nouveautés de la marque dont un dabber électrique spécial qui permet de se passer de la traditionnelle torche.

La compétition en elle même était réservée au extractions mais il était tout de même possible pour les amateurs de déguster des herbes de qualité (Casey Jones, Cheese et Headband 707). Les concentrés proposés à la dégustation étaient le Red Tangie , le Mango Saphire et le Sour Shatter. En plus des dégustations, les participants ont pu repartir avec des graines offertes par la banque française French Touch Seeds.

Breaking Dab’s Crew proposait également une démonstration de l’extracteur AKS4. Contrairement aux tubes classiques que l’on trouve notamment dans les grow shops, un extracteur en circuit fermé ou closed loop permet de réutiliser le gaz et de réaliser des extractions en toute sécurité. Un four sous vide est ensuite utilisé pour faire disparaître tout résidu de solvant et obtenir un produit final totalement sain.

Les huiles de cannabis se présentent sous différentes formes. En fonction des techniques et des solvants utilisés, on obtiendra des produits de différents aspects. Soft Secrets a consacré ces dernières années, de nombreux articles à toutes des techniques d’extraction, avec ou sans solvant.

La compétition

La coupe était divisée en trois catégories : extraction au butane (BHO), extraction au dimethyl ether (DME) et haschich (extraction sans solvant). Le jury comportait sept groupes distincts, chaque groupe représentant un crew ou une marque. Chaque groupe de juges représentait une voix.

Le journal Soft Secrets était représenté par Botaquantik et moi-même. Nous avons chacun noté les échantillons sur 10 et avons ensuite fait la moyenne des deux pour chaque échantillon. Les critères à juger étaient l’aspect, le goût et les effets. Les échantillons avaient des aspects très différents. Dommage que nous n’ayons eu que quelques heures pour tester les extractions car les échantillons n’ont été distribués que le dimanche

Comme prévue, la remise des prix pour chaque catégorie s’est déroulée à la fin du week end, le dimanche 10 juillet aux alentours de 19:10. Chaque vainqueur a reçu une coupe, qui était en fait, une pièce d’extracteur closed loop de forme arrondie ainsi que des cadeaux offerts par les sponsors Kalumet et BAC Holland.

Convivialité

Pour finir, nous avons demandé à l’un des organisateurs, membre du Breaking Dab’s Crew, de faire le bilan de cette manifestation : « Avant tout je retiendrais, une bonne ambiance, de belles rencontres et beaucoup de passion » La coupe des haschichins a permis aux meilleurs spécialistes français de se rencontrer dans un cadre exceptionnel. « On a tous étés un peu surpris du niveau de connaissance générale de chacun sur le cannabis et ses applications. Et si le cadre juridique le permettait je pense que la France serait un acteur majeur du secteur… » La Coupe des haschischins nous a permis de mesurer l’évolution du secteur cannabique et sa progression inexorable. L’aventure ne fait que commencer !

Résultats de la Coupe des Haschischins

BHO (extractions au butane)

  1. Pepiberry de Pepepio420, Pepita Seeds
  2. Jack T. Rubbish de Hempulsion Lab
  3. Billy The Kid de Hempulsion Lab

DHO (extractions au DME)

  1. Diesel Dexso de Northen Light Crew
  2. Diesel Mz12x de Northen Light Crew
  3. Kiki Strain de French Touch Seeds

Hasch (extractions sans solvant)

  1. Ice O Temple Plate de S.O.A Apes
  2. Dry Frencheese de French Touch Seeds

 

La Coupe des Haschischins
Les dab stations ont attiré de nombreux visiteurs.
Les juges de Soft Secrets en plein travail.
Les juges de Soft Secrets en plein travail.
Les trophées de la cannabis cup.
Les trophées de la cannabis cup.
La coupe était divisée en trois catégories.
La coupe était divisée en trois catégories.
Les échantillons anonymes étaient numérotés.
Les échantillons anonymes étaient numérotés.
Cette herbe était destinée à une extraction closed loop.
Cette herbe était destinée à une extraction closed loop.
Ce four sous vide permet de purifier les extractions.
Ce four sous vide permet de purifier les extractions.
Démonstration d’extraction en circuit fermé.
Démonstration d’extraction en circuit fermé.
S
Soft Secrets