Le cannabis et le virus latent du houblon

le-cannabis-et-le-virus
Le virus latent du houblon apparait souvent dans les locaux ont sont entreposées les plantes mères même si on le sait très peu tant aux USA d'où il vient, qu'en Espagne où il se répand pour le moment. La banque de semences Ripper Seeds a apporté une variété de Californie et a vite réalisé qu'elle était porteuse d'une infection inconnue. Après diverses recherches, ils ont réussi à l'identifier et à la traiter. Nous les remercions sincèrement pour cette histoire en exclusivité pour les lecteurs de Soft Secrets.

Qu’est que le virus latent du houblon?

Comme son nom l’évoque, le virus latent du houblon (HpLVd) est un virus qui infecte les légumes qui a été découvert sur des variétés de houblons. Sur le houblon, il n’est pas vraiment problématique. Par contre, sur certaines variétés de cannabis, il peut être dévastateur ou se faire s’arracher les cheveux aux cultivateurs dont la culture est touchée.

Famille: Pospiviroidae

Genre: Cocadviroid

Description: Nu, à simple brin, ARN circulaire avec 256 nucléotides.

Le terme “latent” signifie que la plupart des infections naturelles n’induisent pas de symptômes apparents sur les feuilles.

Quels dégâts causent le HpLVd sur la marijuana?

Dès 2017, des cultivateurs de Californie ont remarqué des changements sur certaines de leurs variétés tels qu’un ralentissement de la croissance, des malformations ou chloroses des feuilles, des tiges fragiles et une réduction visible de la production de fleurs et de résine.

le-cannabis-et-le-virus
Des plantes mères avec des tiges fragilisées par le virus latent du houblon.

Les clones pris sur des plantes montrant ces symptômes avaient beaucoup plus de difficulté à développer des racines que les plantes sans ces symptômes. Au début, ils l’ont appelé PCIA (Agent infectieux putatif du cannabis). Quand les variétés affectées ont été étudiées en détail, on s’est aperçu que 35% des variétés de Californie avaient les symptômes du HpLVd.

Des échantillons de plantes avec et sans symptômes ont été analysés génétiquement ce qui a permis d’isoler un groupe de nucléotides qui n’appartenait pas au cannabis asymptomatique. Cette chaine de nucléotides a été comparée avec un pôle de virus existant et une correspondance a été trouvée avec le HpLVd qui infecte clairement le cannabis.

Comment le virus latent du houblon se répand-il dans le cannabis?

La transmission de ce virus est principalement provoquée par la morsure d’insectes. Dans le cas du houblon, le plus courant est le Phorodon humuli mais pour le cannabis, n’importe quel puceron est capable de lui transmettre le virus.

le-cannabis-et-le-virus
De la marijuana atteinte par le virus latent du houblon

Comme vu dans d’autres articles, les parasites ne sont pas les seuls vecteurs de transmission. Les outils de jardin, les lames et autres ustensiles peuvent également transmettre le virus d’une plante à l’autre.

Comment le HpLVd peut-il être contré dans le cannabis?

Certaines entreprises californiennes utilisent un processus qui supprime le virus avec des cultures tissulaires. Le brevet pour ce processus est toujours en cours mais la reproduction in vitro semble apporter une solution. Divers essais de cette technique pour en débarrasser des variétés de houblon sont déjà en cours au Portugal.

le-cannabis-et-le-virus
Du cannabis avec le virus latent du houblon pendant la croissance

A ce jour, environ trente variétés de cannabis ont été déviralisées. Même ainsi et en attendant un anti-virus à la portée de tous, la seule option est la prévention et la réduction de la charge virale dans nos cultures.

Techniques de prévention:

  • Mettez toutes vos nouvelles acquisitions de plantes mères en quarantaine dans une tente, surtout si vous ne savez pas d’où elles viennent.
  • Stérilisez tous les outils de jardin.
  • Utilisez des gants quand vous manipulez vos plantes.
  • Changez de gants en passant d’une variété à l’autre.
  • Eliminez les variétés infectées et tous leurs résidus.
  • Gardez la culture libre de parasites pour éviter la contamination d’autres spécimens.

 Comment désinfecter les locaux de culture?

– H2O2

Après des recherches basées sur notre propre expérience et après de nombreux tests de divers produits, nous sommes arrivés à la conclusion que les solutions de H2O2 permettaient une bonne désinfection des plantes et donc de contrôler l’infection.

Le peroxyde d’hydrogène a un pouvoir élevé d’oxydation et est un bon allié pour l’éradication de microorganismes et de pathogènes pour traiter les locaux. Le H2O2 est capable de réagir avec une matière organique et se décompose dans l’eau et l’oxygène. On utilise normalement une solution de 1 à 2%, autrement dit de 10 ou 20ml par litre d’eau distillée.

Le peroxyde d’hydrogène aident les racines de vos plantes en augmentant la charge d’oxygène mais il faut être très prudent avec les solutions d’arrosage parce qu’elles peuvent aussi tuer la vie microbienne du sol.

Vous pouvez utiliser du H2O2 pour désinfecter vos outils de travail. Pour ça, il faut une solution à 30-50% (300ml de H2O2 pour 700ml d’eau distillée). Laissez tremper vos outils pendant minimum 10 minutes pour en éliminer tous les pathogènes et virus.

– Argent colloïdal

Aucune bactérie, virus, champignon, levure ou microbe peut survivre dans un liquide qui contient ne serait-ce qu’une seule particule d’argent car ce métal supprime au contact tous les problèmes mentionnés plus haut en quelques minutes. L’argent colloïdal est considéré comme un super antibiotique depuis le 19ème siècle. Une concentration de 0,04% suffit pour obtenir les effets recherchés.

– Rappel:

Solution à pulvériser: 1 litre d’eau distillée, 10 ml de peroxyde d’hydrogène et 0,04 g d’argent colloïdal.

Solution pour le nettoyage des outils: 600 ml d’eau distillée, 400 ml de peroxyde d’hydrogène et 0,04 g d’argent colloïdal.

Comment récupérer une variété infectée?

Il est difficile de savoir si le système immunitaire de la plante peut tuer le virus. Dans tous les cas, notre expérience nous a montré qu’une bonne alimentation, une croissance vigoureuse et la réduction de la charge virale dans le local de culture peut faire disparaitre le virus et aider à atteindre la récolte sans presque affecter la plante. Maintenez toujours des conditions favorables pour que la plante se développe rapidement et vigoureusement, réduisez la charge viral du local et essayez d’aider les défenses naturelles de la plante.

On a découvert qu’en gardant une plante saine et assez robuste pour résister au virus toutes ses boutures auront tendance à être moins affectées par les symptômes de la cette maladie. Pour cette raison, nous vous conseillons de faire plusieurs opérations de nettoyage et de dépouillage successives pour essayer de réduire la charge virale sur la variété autant que possible et ainsi aider le système immunitaire de la plante à devancer le virus. Ce n’est pas une tâche facile mais l’hygiène et la persévérance peuvent réussir.    

Plus d’articles sur Ripper Seeds dans Soft Secrets

https://softsecrets.com/es/2019/05/26/elige-tu-do-si-dos/

https://softsecrets.com/es/2015/03/21/cata-de-campeonas/

https://softsecrets.com/es/2017/05/01/sideral-calidad-y-carisma/

https://softsecrets.com/es/2020/02/25/omg-y-kmintz-paladares-americanos/

https://softsecrets.com/es/2017/02/15/5-anos-de-triunfos-y-calidad/

https://softsecrets.com/es/2018/03/05/zombie-kush-ya-crece-en-america-como-en-casa/

Postes récents

À propos des Soft Secrets

Soft Secrets est la principale source de culture du cannabis, de légalisation, de culture et de divertissement pour son public dévoué et varié à travers le monde. L’essentiel est de mettre les gens en contact par le biais d’informations pertinentes et actuelles, avec le même intérêt pour la santé, le mode de vie et les opportunités commerciales que la culture du cannabis a à offrir.
VOUS AVEZ BESOIN D’AIDE POUR UN PROBLÈME LIÉ À LA DROGUE ? CONTACTEZ VOTRE LIGNE D’ASSISTANCE LOCALE DÈS QUE POSSIBLE. EN CAS DE DANGER DE MORT IMMÉDIAT, APPELEZ LE 911 MAINTENANT !

Laissez une réponse