Le gouvernement lance une grande campagne anti-cannabis

Olivier F
22 Aug 2021

Les ministres Darmanin et Castex nous l’avaient promis : une grande campagne anti-cannabis intitulée « Derrière la fumée » sera lancée à la rentrée. Le gouvernement compte également intensifier les contrôles pour le cannabis au volant et lutter contre le trafic de cannabis sur les réseaux sociaux.


Le budget consacré à cette grande campagne anti-cannabis n’a pas été communiqué mais le gouvernement a vu les choses en grand. Dans le but de toucher à la fois les jeunes et le grand public, la campagne se déclinera sous plusieurs formats : spots publicitaires au cinéma, à la télévision et en ligne, encarts dans la presse nationale et régionale et campagne d’affichage sur l’ensemble du territoire. La campagne sera probablement financée grâce à l’« argent magique »  du président Macron !

Trois thèmes principaux seront développés dans cette campagne : échec scolaire chez les jeunes consommateurs de cannabis, accidents domestiques (ingestion accidentelle de résine de cannabis chez les jeunes enfants) et insécurité lié au trafic de drogue.

Gérald Darmanin déteste le cannabis, cette « merde » à laquelle il a déclaré la guerre. Dans un communiqué, Gérald Darmanin met en avant son bilan dans la lutte anti-cannabis et présente ses prochaines actions.

L’Office anti-stupéfiants (OFAST)  été créé pour remplacer l’OCRTIS (Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants) dont le directeur avait été impliqué dans une affaire de trafic de stupéfiants. « L’OFAST garantit une coordination optimale entre les services. Mis en place au 1er janvier 2020 et rattaché au ministère de l’Intérieur, il est à l'action contre la drogue ce que la DGSI est à l'action contre le terrorisme. »

Bilan de l’année 2020 : 96,5 tonnes de cannabis saisies par les douanes et les forces de l’ordre, et plus de 26 000 condamnations pour trafic de stupéfiants.

Selon le gouvernement, l’amende forfaitaire délictuelle, mise en place en septembre 2020 permet de lutter efficacement contre la consommation de cannabis. « Avec plus de 70 000 infractions relevées depuis sa mise en œuvre, l’AFD est un succès qui s’ajoute au déploiement des 103 cellules de renseignement opérationnel sur les stupéfiants (CROSS) sur tout le territoire. »

Le gouvernement reconnait que le cannabis est couramment consommé en France mais plutôt que d’accompagner les évolutions sociétales et les aspirations de citoyens français, il choisit de persévérer dans l’erreur et d’intensifier la répression. « Avec 900 000 usagers quotidiens, le cannabis est la drogue la plus consommée en France. Selon le baromètre de Santé publique France, près de la moitié des adultes de 18 à 64 ans (45 %) en ont déjà consommé. »

Depuis la crise sanitaire, le trafic s’est beaucoup développé sur les réseaux sociaux, en particulier sur Snapchat. Le ministère de l’intérieur a décidé de s’attaquer à ce nouveau phénomène avec la création de plusieurs unités anti-cybercriminalité. « Nous avons intensifié un travail partenarial avec Snapchat afin que les services d’investigation puissent conserver plus longtemps certaines données avant que celles-ci ne soient effacées » a déclaré le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin.

Site officiel

Spot publicitaire sur YouTube

Le gouvernement lance une grande campagne anti-cannabis
Les affiches de la nouvelle campagne anti-cannabis " Derrière la fumée ".
O
Olivier F