Cannabis médical : l’ANSM annonce la création d’un nouveau comité scientifique

Exitable
20 Oct 2019
En 2018, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a créé un premier Comité scientifique spécialisé temporaire (CSST), composé de plusieurs experts, pour étudier le sujet du cannabis thérapeutique. Après plusieurs réunions, le comité a validé une expérimentation du cannabis thérapeutique à partir de 2020.
L’ANSM vient d’annoncer la création d’un deuxième Comité scientifique temporaire pour définir plus précisément les modalités de cette expérimentation qui doit commencer dans quelques mois et qui sera financé par la sécurité sociale. L’ANSM a considéré qu’un deuxième comité scientifique était nécessaire. Le CSST aura pour mission la rédaction d’un cahier des charges pour les sujets suivants : - Les médicaments utilisés durant l’expérimentation - Les formations (contenu des modules prescripteurs, dispensateurs et une information des patients) - Le contenu du registre de suivi des patients Comme pour le premier CSST, ce nouveau Comité sera présidé par Nicolas Authier, médecin psychiatre, spécialisé en pharmacologie et addictologie. Le Comité sera composé de 18 personnes, professionnels de santé spécialisés dans les différentes pathologies et représentants d’associations de patients. Pour la première fois, des membres d'associations d’usagers de cannabis médical feront partie du comité scientifique. Philippe Andrieux, membre de l’association Principes Actifs et Bertrand Rambaud, président de l’UFCM, l’association qui organise chaque année le colloque international sur le cannabis thérapeutique à Strasbourg, ont été désignés par l’ANSM L’expérimentation devrait commencer au début de l’année 2020 dans toute la France et concernera les pathologies suivantes : sclérose en plaques, certaines formes d’épilepsie sévères, douleurs réfractaires aux thérapies accessibles, dans les situations palliatives et dans le cadre des soins de support en oncologie. Le cannabis sera disponible sous déférentes formes avec différents ratios de THC/CBD. La prescription devra être initialisée par un médecin spécialiste de l’une des maladies concernées par expérimentation. Les patients intéressés devront donc se rapprocher des services spécialisés et demander à leur médecin une prescription de cannabis médical.
E
Exitable