Micro-dosez votre chemin vers la productivité

Micro-dosez votre chemin vers la productivité
2020 a été une année étrange. D'une manière ou d'une autre, personne n'a échappé aux effets mondiaux de la pandémie du COVID-19. Des confinements généralisés ont changé notre manière de vivre, de travailler et notre vie sociale et ont fait des ravages sur notre bien-être mental. 

Enormément de gens travaillent depuis leur domicile et doivent jongler avec les besoins de leurs familles, les responsabilités de garde ou la solitude et l’isolement pour ceux qui vivent seuls. Beaucoup ont été mis au chômage, les poussant dans une léthargie et un ennui qui démotivent et déconnectent du monde qu’ils ont connu. Nous cherchons tous des moyens de nous stimuler et trouvons des mécanismes d’adaptation pour gérer l’anxiété, la dépression ou le stress provoqués par cette période incertaine.

Demandez aux consommateurs de cannabis si leur consommation a changé pendant le confinement et la majorité (qui est honnête) admettront qu’elle a augmenté pour tenter d’éviter toutes les assiettes que la vie quotidienne leur a lancées à la tête.

Où se situe donc la bonne moyenne? La réponse se trouve dans le “microdosage”. Avec cette crise sanitaire mondiale qui ne va pas se terminer de sitôt, c’est le bon moment pour explorer de nouvelles manières d’utiliser le cannabis face aux défis auxquels nous sommes confrontés et qui ont changé la vie que nous connaissions.

Le microdosage est ce qu’il veut dire: prendre des “micro” “doses” de cannabis pour obtenir les effets que vous cherchez sans l’impact psychoactif qui peut vous dépasser et ruiner le reste de votre journée.

De nombreuses personnes trouvent que les résultats sont meilleurs avec des micros-doses qu’avec de grosses doses. S’exploser avec de grosses doses de cannabis ne donne pas toujours l’effet escompté et dans certains cas, ça peut empirer les symptômes que justement vous cherchez à faire disparaitre.

C’est à cause de la “courbe d’effet de la dose”. Avec la plupart des médicaments, plus la dose est grande, plus les effets médicinaux sont forts mais ce n’est pas toujours le cas avec le cannabis. De nombreux experts sont d’accord pour dire que pour bénéficier d’un panel large d’effets thérapeutiques de cette plante et pas seulement de ses effets psychoactifs, il veut mieux en prendre de petites doses régulièrement.

Le THC est bien plus que quelque chose qui fait juste “planer”. C’est un puissant antidouleur, a des propriétés antiinflammatoires, est d’une grande aide contre les insomnies en relaxant l’esprit. Mais il n’aura un effet antidouleur qu’à un certain point. Quand ce point sera dépassé, la “dose optimale”, le THC n’encourage plus la relaxation ou le soulagement de maux physiques et mentaux. Au contraire, il commence à relancer certaines faiblesses. L’anxiété en est l’exemple parfait.

Médicalement, il y a des preuves de ces assertions. Une étude de 2012 montre que les malades de cancer qui sont traités avec des médicaments à base de cannabis de différentes concentrations souffrent moins des douleurs en prenant des petites doses.

Une autre étude de 2014 centrée sur le traitement de TSPT a démontré que de faibles doses de “Nabilone” (un médicament à base de cannabinoïdes synthétiques) sont très efficaces pour en éliminer les symptômes. Cela a également bien fonctionné pour réduire certaines insomnies, cauchemars et douleurs physiques.

Dans la vie quotidienne, loin des articles scientifiques, on trouve aussi de nombreuses personnes qui sont d’accord pour dire que le microdosage permet de rester actif et de répondre aux besoins de la vie de tous les jours, rend plus énergique, créatif, concentré et confiant en soit et dans le travail qu’on fait. C’est tout le contraire de ce que ressentent ceux qui restent coucher dans le divan toute la journée après avoir fumé un joint entier de leur meilleure beuh au lieu de se lever pour accomplir leur journée de travail.

Si vous pensez essayer les micro-doses, commencez avec des doses de 1 à 2,5 mg de THC. Maintenez ces doses pendant au moins et si nécessaire, augmentez-les d’1 mg à la fois jusqu’à trouver l’effet désiré. Si vous êtes un gros consommateur ou un consommateur régulier avec une tolérance plus élevée , il est conseillé de s’abstenir complètement pendant au moins 2 jours avant de commencer avec le microdosage sinon, vous aurez des difficultés à en ressentir les effets.

La méthode d’ingestion est également un facteur important à prendre en considération dans le microdosage. Si vous avez la chance de vivre là où le cannabis et les produits dérivés sont légaux, vous aurez l’embarras du choix. Les produits comestibles, les huiles, les teintures, les sucreries, les gommes ne sont que quelques exemples de la gamme de produits disponibles. Certains sont emballés en portions micro dosées d’environ 1-2 mg.

Si vous achetez des produits qui ne sont pas spécifiquement conçus pour le microdosage comme les huiles ou le chocolat, veillez à choisir ceux dont la teneur en THC est plus faible (tout ce qui se situe en-dessous de 10 mg de THC est considéré comme “faible dose”). Par exemple, une barre de chocolat infusé avec une teneur totale de 5mg de THC est plus facile à micro-doser qu’une barre à 20mg.

L’autre astuce est de chercher un produit avec une proportion plus élevée de CBD par rapport à la teneur en THC. Cela permettra de mieux profiter des “effets d’entourage” qui donnent une gamme d’effets plus large de tout le spectre de cannabinoïdes.

Le CBD a également des propriétés propres dont vous pourrez tirer avantage, comme le pouvoir de réduire l’anxiété ainsi que les effets psychoactifs du THC, ce qui est un des buts du microdosage.

Micro-dosez votre chemin vers la productivité

Si vous aimez fumer ou vapoter, il existe des produits tels que les stylos vapo calibrés qui libèrent de manière intelligente une dose précise à chaque inhalation et vibrent pour vous indiquer quand la micro-dose est atteinte.

Si comme la majorité vous vivez là où le cannabis et ses produits dérivés sont illégaux, ça devient plus compliqué de micro-doser avec précision mais pas impossible. La clé est de connaitre avec précision ce que vous utilisez dès le départ. N’achetez pas auprès d’un inconnu qui n’a aucune idée du % de THC des fleurs ou du produit.

L’idéal est de cultiver ses propres plantes ou d’acheter les fleurs de quelqu’un en qui vous avez confiance et qui en connait exactement la puissance. Le mieux sont les produits avec une forte teneur en CBD et une faible teneur en THC afin d’encourager les effets positifs de votre microdosage.

Préparer des produits comestibles est facile et efficace tant que vous suivez la bonne méthode. Il existe un tas de recettes et d’outils pour vous y aider. Quand vous avez terminé vos aliments ou vos huiles, il faut les répartir en portions précises selon le microdosage. Vous pouvez faire ça en mesurant, en pesant ou utilisant des moules spéciaux pour faire des produits comme des gommes individuelles, des bonbons ou des chocolats.

Il y a de nombreux forums et calculateurs en ligne pour vous aider à savoir combien de mg de cannabinoïdes actifs chaque dose doit/peut contenir. Mais cela n’est possible que si vous connaissez bien votre produit de départ!

Les huiles faites maison sont plus faciles à doser que les aliments car vous pouvez utiliser une pipette pour calculer la dose que vous ingérez chaque jour. Cependant, en fonction de la stabilité, de la composition des autres ingrédients que vous utilisez ainsi que du processus de décarboxylation, vous verrez que les dosages d’aliments et d’huiles faits maison varient souvent de puissance.

Fumer et vapoter à l’ancienne n’est pas la méthode la plus précise pour micro-doser car il est difficile de savoir combien de cannabinoïdes il y a dans chaque taffe. Mais c’est très pratique et si avoir une dose exacte n’est pas important pour vous, c’est un bon moyen pour commencer. Essayez des fleurs ou des huiles moins fortes et limitez-vous vous-mêmes à une taffe ou deux à la fois. Vous devrez expérimenter pendant quelques temps pour trouver la bonne dose mais cette une méthode facile pour profiter du microdosage.

Un truc très chouette dans l’usage du cannabis comme médecine est la personnalisation qu’il permet pas seulement via la méthode d’ingestion choisie mais aussi le dosage. Le but final du microdosage est de trouver la dose la plus faible qui fait effet pour chaque personne. Une dose qui donne l’effet dont vous avez besoin, quand vous en avez besoin, sans vous faire trop planer pour garder toutes vos capacités toute la journée.

Dans cette “nouvelle normalité” à laquelle nous sommes tous confrontés cette année 2020, le microdosage pourrait devenir la clé de votre bonheur tout en restant productif à la maison et au travail!

Postes récents

À propos des Soft Secrets

Soft Secrets est la principale source de culture du cannabis, de légalisation, de culture et de divertissement pour son public dévoué et varié à travers le monde. L’essentiel est de mettre les gens en contact par le biais d’informations pertinentes et actuelles, avec le même intérêt pour la santé, le mode de vie et les opportunités commerciales que la culture du cannabis a à offrir.
VOUS AVEZ BESOIN D’AIDE POUR UN PROBLÈME LIÉ À LA DROGUE ? CONTACTEZ VOTRE LIGNE D’ASSISTANCE LOCALE DÈS QUE POSSIBLE. EN CAS DE DANGER DE MORT IMMÉDIAT, APPELEZ LE 911 MAINTENANT !

Laissez une réponse