Détails du projet de légalisation du cannabis récréatif au Luxembourg

Détails-du-projet-de-légalisation-du-cannabis-récréatif-au-Luxembourg

Au Luxembourg, le gouvernement prépare actuellement le projet de loi pour encadrer l’usage du cannabis récréatif. Une première ébauche du texte, un « premier concept provisoire » selon le gouvernement, a été dévoilée sur le site de la radio 100.7. Ce projet de loi qui doit être amendé avant l’été, a été élaboré par le ministère de la Santé et le ministère de la Justice du Grand Duché du Luxembourg

La légalisation du cannabis récréatif faisait déjà partie du programme de la coalition mené par l’actuel premier ministre Xavier Bethel. Le cannabis thérapeutique est autorisé depuis janvier 2019 et a légalisation du cannabis récréatif est prévu pour 2021.

Le cannabis sera produit au Luxembourg et strictement réservé aux résidents luxembourgeois. L’objectif est d’éviter le développement du canna-tourisme, comme aux Pays-Bas ou en Espagne. Cette mesure a pour but de rassurer les pays frontaliers comme la France où l’usage du cannabis récréatif est toujours interdit. Les consommateurs de cannabis devront être âgés de plus de 18 ans et résider au Luxembourg depuis au moins 6 mois.  

La quantité sera limitée à 30 grammes de cannabis par personne et par mois. Les magasins de cannabis disposeront d’un terminal connecté au Centre des technologies de l’information qui permettra de limiter la quantité autorisée pour chaque individu. Le taux de THC maximum sera fixé par le gouvernement. Tous les produits seront accompagnés d’un QR code qui permettra l’affichage des caractéristiques du cannabis ainsi que les taux de THC et de CBD.

14 points de vente de cannabis récréatif devraient ouvrir leurs portes : quatre à Luxembourg-Ville, quatre à Esch-sur-Alzette et un dans les villes de Mersch, Capellen, Grevenmacher et Diekirch. Deux licences devront être attribuées par le gouvernement à des producteurs de cannabis dont on ne connaît pas encore l’identité.

Le prix du cannabis sera fixé par le gouvernement. Selon le document dévoilé par le site 100,7, le cannabis devra être « ni trop cher, ni trop bon marché ». L’objectif du gouvernement luxembourgeois est de trouver un équilibre en essayant d’éradiquer le marché noir sans provoquer une trop forte augmentation de la consommation.

Les 27 et 28 juin prochains, la deuxième édition de l’expo Hempzone se déroulera au Hall Fondouq à Dudelange. Pour la première édition, l’Hempzone avait accueilli 2000 visiteurs et 40 exposants venus de 7 pays européens.

« Nous voulons que les gens aient la possibilité de venir s’informer sur un sujet d’actualité qui n’est pas assez thématisé, surtout au Luxembourg. Le cannabis en général est souvent encore considéré comme un stupéfiant, mais nous voulons changer cela en mettant les visiteurs en contact avec toutes sortes de produits à base de cannabis, mais qu’avec les acteurs du secteur. » nous expliquent les organisateurs.

Pour cette deuxième édition, l’ancien hall industriel sera divisé en plusieurs espaces distincts. L’espace extérieur de 3000 M2 accueillera de la musique live avec plusieurs DJs et les meilleurs food trucks du Luxembourg. Un espace « chill » sera également installé pour permettre aux visiteurs de s’asseoir et de se reposer. Cette année, l’expo sera notamment axée sur le « business to business » avec un espace réservé aux professionnels du secteur.

VOUS AVEZ BESOIN D’AIDE POUR UN PROBLÈME LIÉ À LA DROGUE ? CONTACTEZ VOTRE LIGNE D’ASSISTANCE LOCALE DÈS QUE POSSIBLE. EN CAS DE DANGER DE MORT IMMÉDIAT, APPELEZ LE 911 MAINTENANT !

Laissez une réponse

Postes récents

À propos des Soft Secrets

Soft Secrets est la principale source de culture du cannabis, de légalisation, de culture et de divertissement pour son public dévoué et varié à travers le monde. L’essentiel est de mettre les gens en contact par le biais d’informations pertinentes et actuelles, avec le même intérêt pour la santé, le mode de vie et les opportunités commerciales que la culture du cannabis a à offrir.