Sébastien Béguerie, en première ligne sur le front du CBD

Par Emmanuelle Macronne Amoureux du chanvre, notamment pour ses bienfaits thérapeutiques, Sébastien est un hyperactif du cannabis qui n’a pas peur d´aller au charbon. Déjà bénéficiaire d’une dispense de peine pour usage médical en 2015, il fait la une aujourd’hui pour avoir coincé la Cour d’Appel d’Aix-en-Provence avec sa Kanavape, la justice française a préféré botter en touche vers la Cour de justice européenne. Cette décision pourrait ouvrir une brêche difficile á colmater pour les accusateurs du créateur de la première cigarette électronique au CBD commercialisée en France.
SSFR : Bonjour Sébastien, peux-tu te présenter brièvement ? Quel a été ton parcours jusqu’à devenir activiste du cannabis et l’un des fondateurs de Kanavape ?
Sébastien Béguerie : Depuis 2006 à l’âge de 22 ans, j’ai orienté mes études académiques sur l’horticulture et notamment pour la recherche sur le cannabis dans le domaine de la physiologie des plantes ou phytobiologie. C’est à dire la science qui étudie le fonctionnement des végétaux par leur organes et tissus, cherchant ainsi à percer le secret de la vie chez les plantes et dans mon cas chez le cannabis.
Pour cela j’ai fait un Master en Science des plantes à l’université de Wageningen aux Pays Bas, à travers lequel je fus sponsorisé par la société néerlandaise Bedrocan, producteur de cannabis médical pour les pharmacies en Europe et au Canada. Pendant mon Master, je me suis aperçu du fossé qu’il y avait en France au sujet des usages thérapeutiques du cannabis.  En 2011 à la fin de mes études, j’ai pu créer un test kit portable et rapide, que j’ai baptisé AlphaCAT (Cannabinoides Analysis Test) qui peut tester, en trente minutes, les 6 principaux cannabinoïdes, THC, CBD, CBN, THCV, CBG, CBC, et leur forme acide. Lors de mon retour en 2012 à Marseille ma ville natale, j’ai commencé sa commercialisation sur internet. Á ce moment-là, le CBD commencé à faire le buzz aux États-Unis, je me suis alors lancé dans un projet de culture expérimentale de chanvre en Provence pour tester des méthodes afin de favoriser le développement des fleurs pour la production de CBD.

Peux-tu expliciter l’affaire et cette décision de justice de la Cour d’Appel d’Aix-en-Provence ?
Cette décision de justice est inédite en France et montre bien finalement l’incohérence de la loi française envers le chanvre ou sous son nom botanique « Cannabis sativa L ». L’un des points majeurs qui m’était reproché était d’avoir utilisé une huile essentielle de chanvre fabriquée en République Tchèque à partir de fleurs de chanvre. Étant donné la libre circulation des marchandises en Europe dans la zone de Schengen, ce chef d’inculpation était paradoxal. De ce fait, la Cour d’Appel a en effet reconnu ce non sens et a donc demandé un report devant la Cour de justice européenne qui me jugera contre la France pour savoir si les lois en vigueur en France sur le chanvre sont contraire ou pas au droit européen. Si la Cour de justice européenne me donnait raison, il y aurait immédiatement un changement de loi française sur ce sujet. Ceci pourrait devenir historique dans l’histoire de la réhabilitation du cannabis en France et la production du chanvre et tout ses dérivés, y compris la fleur et la résine.
En attendant, dès aujourd’hui, suite à mon procès et cette décision de justice, le flou juridique est maintenant avéré, ce qui devrait aller en faveur d’une relaxe des entrepreneurs du CBD, qui récemment se sont vus persécutés lors d´arrestations massives pendant l’été 2018. C’est donc déjà une avancée qui ne demande qu’à aboutir à la création d’une vraie filière saine et prospère autour des produits à base de CBD. C’est pour ça que je souhaite continuer à développer ma marque CBD Alphacat en France et permettre à un maximum de français d´avoir accès au bien être à travers le CBD. Sur mon site vous trouverez un grand nombre d’information sur ce sujet.
On parle beaucoup de cannabis actuellement en France, quelles sont les perspectives à ton avis pour un changement de loi, pour le cannabis médical comme pour le cannabis plus globalement ?
Oui le cannabis est récemment à la une des actualités en France, notamment avec la légalisation du cannabis au Canada pour l’usage adulte. Il y a une vraie vague de réformes sur le cannabis à travers le monde, les vertus médicinales des cannabinoïdes sont reconnus dans nombre de pays de l’Amérique latine, en Asie et au Moyen Orient. Je suis persuadé que d’ici 10 ans, tous les pays du G8 auront légalisé le cannabis. Dès à présent, nous avons une commission des Nations Unies qui se réunit du 5 au 7 décembre prochain pour présenter un projet de reclassification du cannabis, qui pourrait ouvrir son usage pour la recherche et à des fins médicales sur le plan international : www.cannabis-conference.com
Retrouvez également notre article sur le sujet dans la prochaine édition papier de Soft Secrets France (6-2018) disponible à partir du 23 novembre.
 

Postes récents

À propos des Soft Secrets

Soft Secrets est la principale source de culture du cannabis, de légalisation, de culture et de divertissement pour son public dévoué et varié à travers le monde. L’essentiel est de mettre les gens en contact par le biais d’informations pertinentes et actuelles, avec le même intérêt pour la santé, le mode de vie et les opportunités commerciales que la culture du cannabis a à offrir.
VOUS AVEZ BESOIN D’AIDE POUR UN PROBLÈME LIÉ À LA DROGUE ? CONTACTEZ VOTRE LIGNE D’ASSISTANCE LOCALE DÈS QUE POSSIBLE. EN CAS DE DANGER DE MORT IMMÉDIAT, APPELEZ LE 911 MAINTENANT !

Laissez une réponse