Comment faire de l'huile CBD

Soft Secrets examine les méthodes les plus courantes pour extraire de l’huile CBD et explique comment faire une simple extraction à l’alcool.

Soft Secrets examine les méthodes les plus courantes pour extraire de l’huile CBD et explique comment faire une simple extraction à l’alcool.

Ces derniers temps, le CBD (cannabidiol) est devenu la substance thérapeutique principale dans de nombreux dispensaires et dans les coffeeshops du monde entier. Contrairement aux déclarations apparues dans les médias, le cannabidiol existe depuis aussi longtemps que le THC. En fait, le primogéniteur des plantes de cannabis qui provient d’Asie centrale était une variété à dominance indica. A l’inverse de l’effet vaporeux et stimulant attribué aux Sativas riches en THC, les plantes à dominance indica riches en CBD donnent un effet relaxant et une sensation corporelle, et peut soulager une myriade de maux.

Pourquoi utiliser de l’huile de CBD?

L’huile de cannabidiol élimine les aspects négatifs de la fumée, de la vaporisation ou de l’ingestion de fleurs de cannabis. Les cannabinoïdes se trouvent uniquement dans les trichomes ou glandes de résine localisés presque exclusivement sur les fleurs femelles des plantes de cannabis. Les trichomes, que l’on appelle familièrement les cristaux de THC, agissent comme des mécanismes de défense qui protègent la plante en piégeant les prédateurs ailés et servent à attraper le pollen en suspension dans l’air. Les trichomes contiennent une huile riche en cannabinoïdes dont la composition varie en fonction de la variété mais également de la plante, voire du trichome sur une même plante.
Les ingrédients actifs ou cannabinoïdes peuvent en outre être concentrés et purifiés par le processus d’extraction de l’huile de cannabis, en réduire le dosage et en augmenter la puissance. Cela ne permet pas seulement d’économiser de l’argent mais également de réduire la quantité à utiliser pour obtenir les résultats recherchés. L’absence de fumée ou de matière végétale permet une utilisation discrète en public et un usage régulier, dosé dans le temps. Cela permet également aux enfants gravement malades de bénéficier d’un médicament efficace.
Pour terminer, un avantage important de l’huile de CBD sur l’huile de THC – à côté du fait qu’elle provoque l’effet opposé – est que les plantes de chanvre ont une teneur élevée en CBD et sont légales dans de nombreux pays. Les plantes de chanvre sont utilisées dans la production de dizaines de millier de produits industriels et leur haute teneur en CBD signifie que les résidus de chanvre issus de la production de ces marchandises peuvent être recyclés pour la préparation d’huile de CBD.

Comment produit-on de l’huile CBD?

L’objectif principal de l’huile CBD étant de supprimer les composants inactifs de la plante, l’approche la plus efficace pour produire de l’huile riche en CBD est d’utiliser des plantes riches en CBD comme matière première.
Une fois la variété parfaite sélectionnée, il faut choisir une méthode de fabrication. L’industrie du cannabis dispose de diverses méthodes d’extraction, chacune avec ses avantages et inconvénients. Ceux qui cherchent l’huile CBD la plus pure et la plus propre vont probablement utiliser une méthode différente que celle utilisée dans le commerce. Le coût, la sécurité et la puissance du produit seront directement contrôlés via la méthode d’extraction.

Les méthodes d’extraction d’huile CBD

  • L’extraction à base d’huile: La préparation d’huile CBD à base d’une extraction à l’huile est rapide et de plus en plus populaire. C’est une méthode sûre qui ne risque pas de faire exploser quoique ce soit (ou qui que ce soit). Les extractions à l’huile apportent également une dose d’acides Omega bons pour la santé quand on utilise de l’huile de chanvre comme support. L’huile d’olive est également un support très courant. Les trichomes remplis d’huile étant solubles dans la graisse, les huiles végétales naturelles constituent un moyen efficace pour extraire la résine chargée en cannabinoïdes. L’avantage supplémentaire est l’absence de produits chimiques potentiellement dangereux que l’on peut trouver dans d’autres méthodes d’extraction.

L’inconvénient principal des extractions à base d’huile est que la plupart des huiles de support ont une durée de péremption limitée dans le temps. Cela signifie qu’il ne faut pas en produire de trop grandes quantités pour un usage personnel et de les conserver dans de bonnes conditions. Il vaut également mieux manger ce produit ou l’appliquer localement plutôt que le fumer.

  • L’extraction au CO2 super- ou sous-critique: Généralement considérée comme la méthode d’extraction la plus sûre, c’est également la plus propre. Plus scientifique et soigneuse que les autres méthodes, l’extraction super- ou sous-critique utilise des températures très élevées ou très basses pour créer un environnement protecteur qui préserve les cannabinoïdes et les isole. Les aspects hautement contrôlés de ce processus permettent de préserver l’intégrité des cannabinoïdes (et donc la pureté de l’huile). En outre, il supprime la chlorophylle du produit fini pour donner quelque chose au goût très pur.

Cette méthode particulière n’est cependant pas le meilleur choix pour les petits producteurs, surtout pour ceux qui font de l’huile CBD pour économiser de l’argent. Elle requiert des équipements chers et techniquement compliqués, et il faut un certain temps pour atteindre la perfection. Même si la qualité du produit est potentiellement élevée, en plus de sa puissance, cette méthode nécessite un investissement financier important ainsi que du temps et des essais-erreurs pour réussir le processus parfait.

L’inconvénient principal de la méthode supercritique est que la chaleur peut endommager les délicats terpènes – les éléments responsables du goût et de l’odeur de chaque variété, ainsi que ses effets thérapeutiques – durant le processus de décarboxylation.

  • L’extraction à base solvant: La méthode au solvant est la plus utilisée par les petits producteurs d’huile CBD ou THC, principalement parce qu’elle est bon marché, facile à appliquer avec du matériel facile à trouver. Malheureusement, c’est également la technique la plus dangereuse. Les solvants les plus souvent utilisés sont le butane, l’alcool de grains, l’acétate d’isopropyle, l’hexane ou l’éthanol.

Il y a plusieurs raisons d’éviter cette méthode. Premièrement, l’utilisation de solvants crée un risque d’explosion. Deuxièmement, il est difficile, voire impossible, de supprimer complètement toute trace de solvant dans le produit fini, ce qui réduit la sécurité de la substance et l’avantage de consommer de l’huile CBD au lieu de fumer de l’herbe. Cela peut anéantir tous les aspects positifs des soins à base d’huile de cannabis, voire aggraver les maux ou en provoquer de nouveaux. La troisième raison d’éviter les solvants est que cette méthode peut en fait détruire les cires thérapeutiques de la plante, de réduire l’impact médicinal et récréatif de l’huile.
Les processus d’extraction à base de solvant ne produisent pas un produit fini aussi pur que l’extraction au CO2 par exemple. Une certaine quantité de chlorophylle étant également extraite via le solvant, le produit fini n’aura pas le même goût que celui résultant d’une extraction au CO2.

La méthode d’extraction facile à base d’alcool de grains

Ce processus permet d’obtenir deux à quatre grammes d’huile CBD médicinale extrêmement puissante qui convient à l’ingestion. Après quelques essais pratiques, le processus complet pour de petites productions d’huile comestible ne prendra pas plus d’une heure, y compris le temps de cuisson de 30 minutes. L’alcool de grains est le solvant qui risque le moins de laisser des impuretés ou autres résidus dans le produit fini.

Outils nécessaires:

  • 30 grammes de têtes sèches en poudre ou 50 à 100 grammes de restes de manucure, secs et en poudre.
  • 4 litres de solvant (alcool de grains ou autre alcool de bonne qualité; n’utilisez jamais de l’éther)
  • Un grand bol pour mélanger (en verre ou en céramique, c’est le mieux)
  • Une passoire (étamine, chinois inoxydable, mousseline ou même un bas en nylon propre)
  • Une bassine
  • Une casserole à bain marie
  • Des ustensiles de cuisine (grande cuillère en bois, spatule en silicone, seringue en plastique pour le dosage de l’huile, entonnoir)

Procédure:

  • Organisez-vous: Préparez votre espace, arrangez les ustensiles nécessaires, trouvez un plan de travail et veillez à ce qu’il soit propre et organisé avant de commencer.
  • Placez le cannabis en poudre dans le bol en veillant à laisser suffisamment d’espace pour le solvant. Trouvez un bol plus grand avant de commencer si nécessaire.
  • Recouvrez entièrement la matière végétale avec l’alcool et ajoutez-en un peu plus par-dessus.
  • Utilisez la cuillère en bois pour mélanger la matière végétale avec l’alcool pendant environ 3 minutes. Cela va permettre aux glandes de résine de se dissoudre dans le solvant. Veillez à ce que toute la matière soit bien imbibée pour qu’elle puisse libérer toute la résine qu’elle contient.
  • Versez le tout dans la passoire ou l’étamine placée au dessus de la bassine. Laissez filtrer le liquide complètement et couler dans la bassine. Massez doucement l’étamine pour en faire sortir autant de liquide que possible.

Remarque: À ce stade, de nombreuses personnes répètent ces 4 étapes pour extraire autant de résine que possible avec le solvant. Ce second rinçage va permettre de dissoudre ce qui reste de résine.

  • Versez le liquide filtré dans la casserole à bain marie. Remplissez le fond de la casserole avec la quantité d’eau adéquate. Si votre solution à base d’alcool et de résine ne remplit pas la casserole à bain marie, vous pouvez continuer de la remplir au fur et à mesure que l’huile CBD cuira et ainsi traiter tout le liquide en une fois.
  • Placez la casserole à bain marie sur la cuisinière à feu vif jusqu’à ce que le liquide commence à former des bulles, ce qui signifie en fait que l’alcool s’évapore. Quand il est arrivé à ébullition, coupez le feu – la chaleur qui reste dans l’eau du bain marie va continuer à chauffer le mélange et permettre à l’alcool de s’évaporer.
  • Si le mélange ne fait plus de bulles, vous devrez peut être rallumer le feu, une ou deux fois de plus. L’étape de l’évaporation prend généralement entre 15 et 25 minutes.

Remarque: Le liquide doit faire des bulles tout au long du processus d’évaporation. Les bulles vont diminuer avec le niveau d’alcool. Il est utile de mélanger de temps à autre la solution avec la spatule de silicone en raclant les parois de la casserole.
Ne laissez pas le liquide devenir trop chaud car cela endommagerait les cannabinoïdes et compromettrait la puissance et le goût de l’extraction. Quand le mélange est toujours baveux mais qu’il ne fait plus de bulles, rallumez le feu faiblement pour encourager la mixture à refaire des bulles. Continuez de mélanger pour faire évaporer encore plus d’alcool.

  • L’huile est prête quand elle a un aspect épais à la consistance du goudron et ne fait plus de bulles. Comme elle va encore s’épaissir en refroidissant, il est important de transvaser l’huile dans les récipients ou elle sera conservée.
  • Aspirez doucement l’huile dans les seringues de plastiques. Quand vous atteindrez le fond de la casserole, cela va devenir plus difficile, ce qui est normal. Transvasez la petite quantité restante dans de petits récipients. En outre des seringues pour le dosage de petites quantités, on peut également utiliser un cure-dent pour faire les portions nécessaires.

Remarque: Pour les applications locales, il suffit de mélanger l’huile CBD avec de l’huile d’olive ou de noix de coco quand elle est encore chaude. Cela en réduit également la puissance et la  concentration pour les gros fauchés et les usagers moins expérimentés.
 

VOUS AVEZ BESOIN D’AIDE POUR UN PROBLÈME LIÉ À LA DROGUE ? CONTACTEZ VOTRE LIGNE D’ASSISTANCE LOCALE DÈS QUE POSSIBLE. EN CAS DE DANGER DE MORT IMMÉDIAT, APPELEZ LE 911 MAINTENANT !

Laissez une réponse

Postes récents

À propos des Soft Secrets

Soft Secrets est la principale source de culture du cannabis, de légalisation, de culture et de divertissement pour son public dévoué et varié à travers le monde. L’essentiel est de mettre les gens en contact par le biais d’informations pertinentes et actuelles, avec le même intérêt pour la santé, le mode de vie et les opportunités commerciales que la culture du cannabis a à offrir.