Power Plant aka P.P.

Une des Sativas les plus présentes sur le marché européen du cannabis est la Power Plant de Dutch Passion.

Une des Sativas les plus présentes sur le marché européen du cannabis est la Power Plant de Dutch Passion.

Nom de la variété: Power Plant
Breeder
: Dutch Passion Seed Company
Génétiques
: 80% sativa / 20% indica
Origines
: Afrique du Sud
Floraison: 56 à 63 jours
Récolte outdoor
: 49 à 56 jours ou de mi à fin octobre

La Power Plant (PP) de Dutch Passion offre de véritables génétiques sativas stables et une grosse récolte fiable. La PP a obtenu son statut de légende grâce à ses génétiques de Sativa sud-africaine, son high extrêmement puissant qui se complète par une odeur terreuse, musquée et épicée, et un goût pimenté avec un arrière goût sucré.

Il s'agit sans doute de la variété la plus cultivée dans le secteur commercial hollandais et la Power Plant s'est également répandue dans d'autres régions de culture et plus globalement dans tout le secteur de l'industrie du cannabis depuis sa sortie en 1997. Elle représente l'une des rares catégorie de variétés stabilisées qui prospèrent tant à l'intérieur qu'à l'extérieur et en serre. Les cultivateurs outdoors vivant sous des climats très variés pourront cultiver la PP avec succès. Ces derniers temps, on la trouve surtout sous forme de clones provenant des Pays Bas mais elle est également disponible en graines féminisées chez Dutch Passion.

Histoire des origines de la Power Plant

La Power Plant est le produit de génétiques sud-africaines, une descendante de la Dagga, une variété(s) à dominance sativa qui y pousse couramment. Malgré la récente vague de culture de variétés riches en CBD, la Power Plant vient de l'ère où régnait le THC, quand les fumeurs étaient à la recherche d'un high lucide insaisissable que proposent les variétés Sativas primitives. Même si l'effet stimulant cérébral a été pendant plusieurs décennies l'effet le plus recherché dans l'inhalation de fumée d'herbe, la culture de telles variétés – surtout celles originaires des Tropiques – posait de gros problèmes aux cultivateurs vivant dans des régions tempérées où le cycle de culture en extérieur est plus limité, comme aux Pays-bas, en Angleterre, en Irlande, au Canada, dans le Nord de la France et des Etats Unis.

Les variétés sud-africaines sont sacrées pour de nombreux breeders pour leur combinaison unique de gènes presque trippant, avec une période de floraison courte et gérable. Contrairement aux Sativas tropicales, les variétés sud-africaines achèvent leur floraison dans un laps de temps raisonnable, généralement avant l'arrivée du gel. Cela permet de produire de bonnes récoltes de sativa dans un cycle de culture plus court dans des régions où cela n'était pas possible avant. 

La culture de la Power Plant, ses phénotypes et effets

La Power Plant offre une combinaison d'avantages: une croissance rapide avec une teneur sativa élevée et une culture relativement facile. En outre, ce croisement pur non-hybride donne les meilleures génétiques de la famille Sativa sans les tracas qui accompagnent généralement la culture de Sativas pures et de variétés Haze. La PP produit des récoltes impressionnantes et il peut être nécessaire d'utiliser des tuteurs ou de les replier pour les soutenir. La Power Plant est devenue célèbre pour être très tolérante à certains types de stress et elle réagit bien au LST (Low-Stress Training), à l'étêtage, au super-cropping et aux techniques de bonsaï.

Les grandes cultures seront conséquentes et uniformes, et produiront des récoltes prévisibles. Ses têtes vert clair sont couvertes en abondance de pistils rouge-orange et la proportion de feuille/calice est faible. La PP n'a pas besoin d'une grande quantité de nutriments.

La pré-floraison commence à apparaître tôt, une semaine après la réduction de la lumière à 12 heures. A l'extérieur, la floraison commence lentement mais se transforme rapidement en développement des têtes. Si on la laisse fleurir de manière naturelle, la PP produit entre un et quatre colas énormes qui peuvent atteindre jusqu'à 20-30 centimètres de long, flanqués de nombreuses têtes de la taille d'une balle de golf. Ce résultat surprend de nombreux cultivateurs de Sativa qui sont plutôt habitués à obtenir quelques longues têtes fines avec cette famille de plantes de beuh. Quand on utilise les méthodes de sea-of-green ou de screen-of-green, l'énergie de la plante est promptement utilisée pour produire une multitude de colas épais qui se répandent uniformément sur la canopée.       

Le dernier avantage de la culture de la Power Plant sur d'autres variétés similaires est que la hauteur de la plante est facile à contrôler et relativement limitée, si besoin. Cela vaut tant pour l'intérieur que l'extérieur pour les cultivateurs qui ont des contraintes de hauteur ou de discrétion. 

Un des inconvénients de la Power Plant est qu'elle sent extrêmement fort. Il faudra régulièrement vérifier les filtres, les entretenir et les remplacer si nécessaire. Pour les cultivateurs sauvages ou outdoor, il n'existe quasi aucun moyen de contrôler l'odeur qu'elle dégage, ce qui augmente les risques de se faire attraper. 

Concernant son effet extrêmement puissant, cette plante ne porte pas son nom par hasard. Même des fumeurs expérimentés racontent que cette variété provoque un high tellement fort qu'il peut rendre incapable de faire quoique ce soit – il vaut peut être mieux ne la fumer qu'en fin de journée quand on n'a plus rien d'important à faire. Mais les consommateurs ne vont certainement pas rester sédentaires ou somnolants car les cannabinoïdes prévalents dans les Sativas sud-africaines ont tendance à faire bouger et à pousser à être actif. Après une grosse taffe de joint de Power Plant, certains fumeurs commencent à nettoyer toute leur maison ou à créer des films décousus dans leur tête.

Les hybrides apparentés à la Power Plant

La PP étant un croisement pur, elle peut être combinée à d'autres variétés pour créer des hybrides F1 puissants dans lesquels chacune des caractéristiques de la descendante peut être soigneusement contrôlée et sélectionnée. Deux des hybrides de Dutch Passion ont eu beaucoup de succès ces dernières années: la Dolce Vita, un hybride F1 résultant de la combinaison de deux grandes Sativas, une femelle Isis pollinisée par le pollen d'une Power Plant féminisée; et la Sacra Frasca ou “Holy Joint”, le croisement d'une Skunk Passion féminisée avec une femelle Power Plant.  

Postes récents

À propos des Soft Secrets

Soft Secrets est la principale source de culture du cannabis, de légalisation, de culture et de divertissement pour son public dévoué et varié à travers le monde. L’essentiel est de mettre les gens en contact par le biais d’informations pertinentes et actuelles, avec le même intérêt pour la santé, le mode de vie et les opportunités commerciales que la culture du cannabis a à offrir.
VOUS AVEZ BESOIN D’AIDE POUR UN PROBLÈME LIÉ À LA DROGUE ? CONTACTEZ VOTRE LIGNE D’ASSISTANCE LOCALE DÈS QUE POSSIBLE. EN CAS DE DANGER DE MORT IMMÉDIAT, APPELEZ LE 911 MAINTENANT !

Laissez une réponse