Un système hydro super cheap et indétraquable

Vous êtes à la recherche d'un système hydro bon marché, facile à monter, qui n'utilise pas d'électricité, dont l'entretien prend peu de temps, qui fonctionne sans vous et pardonne très facilement?

Vous êtes à la recherche d'un système hydro bon marché, facile à monter, qui n'utilise pas d'électricité, dont l'entretien prend peu de temps, qui fonctionne sans vous et pardonne très facilement? Si oui, continuez de lire. Si non, investissez dans un système coûteux aussi capricieux qu'une voiture de sport hautement performante qui doit être réglée en permanence.

Le système et la théorie

Le système hydroponique le plus facile à monter et à entretenir est le système à mèche. Son cousin, le système à réservoir, le suit de près à la deuxième place. Voici comment fonctionnent ces systèmes: en commençant par le bas, il y a un plateau rempli d'eau enrichie d'engrais, c'est votre réservoir. A l'intérieur de ce réservoir, il y a un récipient en plastique couvert de fer, du polystyrène expansé ou des cubes de bois de la même hauteur environ que le plateau. Un pot spécialement préparé pour la plante est posé sur le plateau ou le sur le cube. Une mèche pend hors des trous de chacun des pots.

Remplir les pots utilisés pour le jardin. Ces pots sont un assortiment de pots ronds de 15cm et carrés de 20 et 25 cm. Le mélange est de 50% vermiculite et 50% perlite.

Le système agit en aspirant l'humidité du réservoir par les mèches vers le pot jusqu'au substrat de culture au fur et à mesure que l'eau est utilisée par la plante ou s'évapore dans l'air. Le système est auto-régulé. Il n'aspire que la quantité d'eau nécessaire par capillarité. C'est la même force qui attire l'humide dans les tissus. Tant qu'il y a de l'eau dans le réservoir, les plantes ne sécheront jamais.

L'équipement:

1) LE PLATEAU/RÉSERVOIR:
Un plateau d'au moins 15 cm de haut et une surface suffisante pour contenir le ou les pots du jardin. Le réservoir peut être un pot unique ou de multiple pots. Des plateaux peu profonds, des pots en plastique, des bacs en polystyrène et des piscines pour enfants peuvent tous servir de réservoir.

2) SUPPORT DES POTS:
Des blocs ou des plateaux pour maintenir les pots au dessus du réservoir. Ils doivent être assez larges pour que les pots se tiennent bien droit. Parmi les articles qui existent, j'ai utilisé comme support des blocs en bois ou en polystyrène, des plateaux en fer recouvert de plastique, des plateaux en fer qui reposent sur les parois du réservoir et des palettes.

3) POTS DE PLANTATION:
Des pots en plastique standards. On peut utiliser toutes les tailles. Choisissez le pot en fonction de la taille désirée de la plante, comme dans les techniques de culture classique. Utilisez de petits pots pour le sea of green ou de grands pots pour de plus grandes plantes.

4) MÈCHE:
Des mèches de nylon tressé d'1cm de diamètre. Pour des pots de 15-20 cm, une mèche d'1cm fonctionne bien. Pour des pots de 25-30cm, utilisez une mèche de 1,5cm et pour de plus grands pots, des mèches de 2-2,5cm. N'utilisez pas de mèches en coton car elles vont pourrir. D'autre sorte de corde ne permettent pas la capillarité.

5) SUBSTRATS DE CULTURE:
Pour un système complètement hydro, vous pouvez utiliser de la vermiculite #3, un mélange vermiculite-perlite 50-50, des billes d'argile horticoles ou des graviers de lave de la taille d'un pois. J'ai utilisé tous ces substrats et ils ont tous bien fonctionné.

Chaque bassin est éclairé d'une lampe HPS de 1000 watts avec un réflecteur horizontal.

Vous pouvez aussi essayez un hybride de l'hydroponie et du terreau qu'on utilise souvent dans les pots commerciaux. Ça s'appelle la fertigation. Utilisez un mélange non nutritif comme le Sunshine Mix #4 ou #8. Ce type de mélange ne mentionne aucun nutriment sur l'emballage. La fertigation pardonne mieux que l'hydro pure parce que le substrat lui-même et les microorganismes qui se développent à sa surface contiennent des nutriments et font tampon, ce qui aide à empêcher les déséquilibres.

Une autre possibilité est d'utiliser un terreau de culture enrichi en nutriments. Il existe des terreaux de très bonne qualité qui sont enrichis d'engrais organiques qui apportent aux plantes des sels pendant plusieurs mois. Même si les macronutriments – surtout l'azote (N), mais également le phosphore (P) et le potassium (K) – peuvent s'épuiser avant la fin de la culture, les engrais organiques vont fournir les nutriments mineurs pendant toute la période. L'eau d'arrosage enrichie va apporter les macronutriments pendant toute la période de culture et les plantes auront des ressources en abondance. C'est une méthode quasi indétraquable.

Il y a quelques terreaux enrichis avec des fertilisant libérés progressivement. Ils contiennent tous les nutriments nécessaires pour toute la période de culture. Les nutriments que vous apporterez en plus vont compléter ces nutriments.

6) FERTILISANT:
Utilisez un fertilisant hydroponique. Ils sont tous complètement solubles dans l'eau et contiennent tous les quantités appropriées de NPK. Tous les fertilisants bio que j'ai utilisé accroît les microorganismes qui fermentent dans le réservoir. À la place, utilisez les fertilisants hydroponiques adaptés au stade de croissance de la plante.

7) ACCESSOIRES:
* pH Test Kit: Même s'il existe de nombreuses méthodes, un mesureur de pH et une solution pH Up et Down vont permettre de maintenir le pH dans une rangée appropriée.
* Arrosoir
* Seau de 20 litres

8) OPTIONNEL:
* Petite pompe submersible pour faire circuler et aérer l'eau.
* un couvercle pour le réservoir pour éviter la croissance d'algues.

POUR COMMENCER

Premièrement, planifiez la taille du jardin et choisissez sa localisation. Choisissez ensuite le plateau à arranger. Ça peut être un grand plateau, plusieurs plateaux ou même un plateau séparé pour chaque pot. Mettez-les dans la zone du jardin.

Quatre plateaux de 50cm conviennent très bien pour une cabine de 2 mètres carrés. Chaque clone a été marqué.

Mettez le support pour les pots dans le plateau.

Coupez les mèches à la bonne taille. Les deux extrémités de la mèche doivent pendre chacune à l'opposé des trous latéraux au fond du pot et être assez longues pour atteindre le fond du réservoir. Les grands pots avec 4 trous au fond peuvent tirer profit de deux mèches.

Remplissez les pots de substrat de culture. Si vous utilisez de l'argile horticole ou de la lave rouge, remplissez le fond du pot avec environ 2,5cm de vermiculite avant de mettre les cailloux. Remplissez les pots d'environ trois quarts. Plantez une bouture avec des racines ou une jeune pousse au centre de chaque pot sans déranger ses racines ou la boule de racines. Ajoutez plus de substrat en laissant un espace entre le substrat et le bord du pot d'environ 4 centimètres.

La plante a des racines bien développées. Elles sont sorties du pot dans le plateau.

Mélangez l'eau avec les nutriments dans le seau de 20 litres. Si le jardin est petit, les 20 litres devraient suffire pour remplir le(s) plateau(x) d'environ 10 centimètres. Pour de plus grands jardins, préparez un mélange concentré dans le seau de 20 litres, ajoutez la quantité appropriée au réservoir puis complétez avec de l'eau. Si vous utilisez un terreau enrichi comme substrat, diluez les fertilisants hydro d'un quart pendant les deux à quatre premières semaines. Augmentez ensuite la concentration de moitié de la dose recommandée sur l'emballage pour le reste du cycle de croissance. Si vous utilisez un terreau à libération lente, utilisez une solution diluée d'un quart ou des fertilisants hydroponiques solubles dans l'eau pour tout le cycle de culture.

Equilibrez le pH de l'eau enrichie à environ 6.2 après avoir ajouté le fertilisant. Utilisez un mesureur de pH ou un papier pH pour déterminer le pH, et utilisez ensuite du pH Up and Down pour l'ajuster.

Mettez les pots sur les blocs ou les supports. Veillez à ce que les mèches pendant des pots jusqu'au fond du plateau.

Arrosez les pots avec de l'eau au pH de 6.2 jusqu'à ce qu'elle s'écoule vers le réservoir. Cela humidifie le substrat et mouille les mèches. Quand les mèches seront mouillées, elles vont aspirer l'eau vers le substrat et les racines, et maintenir un niveau d'humidité constant.

MAINTENANCE

Ajoutez de l'eau au réservoir tous les quelques jours pour que le niveau reste assez constant. Veillez à ajuster le pH de l'eau mais n'ajoutez pas de fertilisant à la nouvelle eau.

Toutes les trois semaines, drainez le mélange eau/engrais du réservoir et arrosez les pots avec de l'eau au pH de 6.2 par le haut jusqu'à ce qu'environ 20% de l'eau soit drainée. Drainez cette eau également. La pompe submersible est pratique pour vider le réservoir dans un autre pot ou pour le vider. Le rinçage des pots dilue les sels du mélange eau/nutriments qui ce sont accumulés dans le substrat. Le mélange et l'eau drainée peuvent être utilisés pour vos plantes d'intérieur ou dans le jardin extérieur.

Après avoir changé l'eau, ajoutez un mélange eau/nutriment frais.

Certains jardiniers aiment que l'eau circule. L'eau en mouvement perd du dioxyde de carbone (CO2) et dissout l'oxygène (O2). Les racines n'ont que faire du CO2 mais apprécient les environnements qui contiennent beaucoup d'O2. La pompe submersible consomme peu d'électricité et garde l'eau en mouvement. C'est surtout important quand les racines sortent du pots en longeant la mèche jusqu'au réservoir. Les racines qui poussent dans l'eau sont différentes de celles qui sont dans le substrat. Les racines de l'eau sont plus épaisses et ne forment pas de petits poils blancs. Cependant, elles aident la plante parce qu'elles se fournissent facilement en eau dans cette source abondante.

Si le réservoir d'eau reçoit de la lumière, des algues vont y pousser. Pour stopper les algues, recouvrez le réservoir avec un couvercle ou du plastique opaque noir. Le polyéthylène blanc/noir que l'on trouve dans certains magasins de jardinage peut être utilisé avec la face blanche vers le haut. Il réfléchit la lumière vers le jardin mais garde le réservoir dans le noir.


Le système à réservoir est le cousin du système à mèche. Les seuls substrats qui vont bien fonctionner dans ce système sont la lave rouge et les pellets de céramique horticols. A la place des pots posés sur des blocs, les pots sont directement posés dans le plateau. Le niveau d'eau du plateau est maintenu plus ou moins constant. Cette méthode est similaire au système européen Luwassa dans lequel un pot spécial rempli de billes d'argile est muni d'une jauge pour vérifier le niveau d'eau.
Pendant des années, j'ai utilisé un planteur sans trous au fond. Je forais un trou dans les parois latérales près du fond et y collait un tube en plastique. Le tube qui était maintenu vers le haut servait de jauge. Quand je voulais drainer l'eau, je changeais le tube de position et le mettais vers le bas. Les pots autonomes n'ont pas besoin de plateau, sont faciles à faire et à entretenir. On peut les utiliser à l'extérieur et ils sont pratiques parce qu'ils ne perdent pas d'eau dans le sol. Quasi toute l'eau est utilisée par les plantes.

Postes récents

À propos des Soft Secrets

Soft Secrets est la principale source de culture du cannabis, de légalisation, de culture et de divertissement pour son public dévoué et varié à travers le monde. L’essentiel est de mettre les gens en contact par le biais d’informations pertinentes et actuelles, avec le même intérêt pour la santé, le mode de vie et les opportunités commerciales que la culture du cannabis a à offrir.
VOUS AVEZ BESOIN D’AIDE POUR UN PROBLÈME LIÉ À LA DROGUE ? CONTACTEZ VOTRE LIGNE D’ASSISTANCE LOCALE DÈS QUE POSSIBLE. EN CAS DE DANGER DE MORT IMMÉDIAT, APPELEZ LE 911 MAINTENANT !

Laissez une réponse