Quels sont les problèmes associés aux graines féminisées? Quelle est la meilleure façon de les gérer?

Une plante hermaphrodite a d'abord été une plante femelle avant qu'on ne la pousse à créer des fleurs mâles avec du thiosulfate de sodium

GRAINES FEMINISEES

Quels sont les problèmes associés aux graines féminisées? Quelle est la meilleure façon de les gérer?

Keith

Les graines féminisées ont de nombreux avantages sur les graines normales qui, elles, produisent des plantes mâles et femelles. Les jardiniers peuvent en faire pousser moins car il n'y aura pas de mâles à supprimer.

Les graines féminisées sont particulièrement utiles aux jardiniers outdoor qui ont de plus grandes plantes. Ces plantes poussent mieux que les clones car contrairement aux clones, elles produisent de longues racines pivotantes qui créent une autoroute ininterrompue jusqu'à la canopée pour que les nutriments montent et que les sucres et les enzymes descendent le long de la tige. Avant que ces graines existent, les jardiniers avaient le choix entre cultiver des clones ou cultiver de nombreuses plantes puis de supprimer les plantes mâles; deux fois plus de travail pour cultiver une plante.

Il y a deux problèmes avec les graines féminisées. Le premier est que certaines variétés et croisements donnent un faible pourcentage de plantes hermaphrodites. Il faut donc surveiller les plantes et supprimer les hermaphrodites.

Le deuxième problème est que si tu veux les multiplier, tu n'as pas de mâles de cette variété, seulement des femelles.

Normalement, il ne faut utiliser des graines féminisées que pour récolter, pas pour multiplier les plantes. Mais on fait une exception quand on veut préserver une génétique particulièrement rare en croisant la plante avec elle-même.

Les graines féminisées peuvent être produites de plusieurs façons (il y a un bon article dans le Big Book of Buds 3, page 148) mais la plupart des obtenteurs utilisent un produit chimique, le thiosulfate de sodium, qui induit la production de fleurs mâles sur des plantes femelles. Comme le pollen est produit par une plante femelle, il n'a pas de gènes mâles et toutes les graines seront donc femelles. Le problème avec tous les projets de breeding basé sur du pollen venant de femelles est que ce processus peut par mégarde sélectionner l'hermaphrodisme. Il y a de fortes chances pour que les plantes qui produisent le plus de pollen aient aussi une plus forte tendance à l'hermaphrodisme. Comme elles produisent plus de pollen, c'est elles qui auront le plus de descendantes. Après plusieurs générations, cette tendance sera plus prononcée. Donc, après avoir multiplié la plante de manière conventionnelle, les graines qui en sortiront pourront être utilisées pour produire du pollen via des fleurs mâles induites.

VOUS AVEZ BESOIN D’AIDE POUR UN PROBLÈME LIÉ À LA DROGUE ? CONTACTEZ VOTRE LIGNE D’ASSISTANCE LOCALE DÈS QUE POSSIBLE. EN CAS DE DANGER DE MORT IMMÉDIAT, APPELEZ LE 911 MAINTENANT !

Laissez une réponse

Postes récents

À propos des Soft Secrets

Soft Secrets est la principale source de culture du cannabis, de légalisation, de culture et de divertissement pour son public dévoué et varié à travers le monde. L’essentiel est de mettre les gens en contact par le biais d’informations pertinentes et actuelles, avec le même intérêt pour la santé, le mode de vie et les opportunités commerciales que la culture du cannabis a à offrir.