Taux de ventilation

Soft Secrets
28 Jan 2011

A quelle fréquence l'air de mon local de culture devrait-il être remplacé? A quel moment est-ce le plus bénéfique, quand les lampes sont allumées ou éteintes, pendant la croissance végétative ou la floraison?


A quelle fréquence l'air de mon local de culture devrait-il être remplacé? A quel moment est-ce le plus bénéfique, quand les lampes sont allumées ou éteintes, pendant la croissance végétative ou la floraison? La ventilation sert à deux buts: rafraîchir le local et fournir aux plantes du dioxyde de carbone (CO2) qui se trouve dans l'air. Si tu utilises des lampes refroidies à l'air, très peu de la chaleur qu'elles dégagent va se répandre dans ton local et il sera relativement facile de le rafraîchir si l'air extérieur est plus frais que celui à l'intérieur. D'un autre côté, un espace mal ou pas isolé est fortement affecté par le climat. Dans les régions froides, il faut apporter de la chaleur dans le local du jardin pour qu'il reste chaud. Inversement, s'il fait très chaud dehors, l'air sera trop chaud pour rafraîchir le jardin. En gardant ces facteurs à l'esprit, ainsi que le nombre de lampes et la taille de l'espace, tu peux planifier les paramètres du flux d'air. Si tu n'utilises pas de CO2 supplémentaire, la température idéale est de 21-22°C quand les lampes sont allumées et pas plus de 5°C en moins quand il fait noir. Si tu ajoutes du CO2, l'espace peut rester à environ 32°C, ce qui encourage une croissance plus rapide. Pendant la période nocturne, les plantes ne font pas de photosynthèse et n'utilisent donc pas de CO2 mais elles transpirent et cette humidité devra être éliminée avec une brise constante. Comme tu l'auras peut être remarqué, le CO2 est à prendre en considération dans le calcul de la ventilation. Le CO2 est un des deux ingrédients que la plante utilise pour produire du sucre, et la lumière est le carburant de ce processus. L'air contient environ 380 PPM de CO2. Sous un soleil d'été à l'extérieur ou sous une lampe de 1000 watts couvrant un jardin d'intérieur d'1,5 mètres, les plantes peuvent consommer jusqu'à 1200-1300 PPM. La combinaison d'une lumière intense, d'air enrichi en CO2 et de températures élevées crée les conditions pour qu'une plante pousse plus vite, plus fort et soit mûre plus tôt. Quand tu ventiles ton local, tu y apportes de l'air contenant les taux de CO2 de l'air ambiant. Peut importe la qualité du système, il n'atteindra jamais ce qu'atteignent les systèmes enrichis en CO2. Dans un local fermé, les plantes utilisent le CO2 très rapidement et il faut le remplacer en permanence sinon les plantes vont stopper leur croissance. Tu peux vérifier combien il reste de CO2 pour les plantes avec un mesureur PPM de CO2 placé dans la canopée. Quand la quantité dans l'air diminue, la plante ralentit sa photosynthèse. Pour empêcher cela, utilise un ventilateur qui crée une brise d'air constante, ce qui apportera de l'air frais à la canopée et maintiendra la photosynthèse des plantes. Les deux ventilateurs, celui qui fait entrer de l'air frais et celui qui crée un mouvement de l'air dans la canopée, vont supprimer l'air usé et sont nécessaires pour le bien des plantes. Pour ces deux raisons, je recommande un système fermé qui utilise des lampes refroidies à l'air qui rejettent l'air à l'extérieur du jardin et expulsent également l'air chaud vers l'extérieur. Idéalement, un espace sera rafraîchi par un système d'air conditionné et chauffé par un générateur de CO2 qui brûle du gaz naturel ou du propane pour émettre du CO2 chaud et de l'humidité. L'air sera enrichi par le générateur de CO2 quand le local aura besoin d'être chauffé et utilisera des réservoirs à CO2 pendant les périodes plus chaudes. Ces réservoirs sont connectés à un mesureur PPM et à un contrôleur d'émission. Le générateur est lui connecté à un thermostat et démarre chaque fois qu'il faut de la chaleur.
S
Soft Secrets