Nutriments mobiles et immobiles

Exitable
09 Mar 2019
La majorité des carences et excès de nutriments peuvent être évités en surveillant quelques simples facteurs environnementaux tels que la circulation de l'air, la ventilation, la température et l'humidité. Les plantes ont également besoin d'un éclairage adéquat, d'une terre organique vivante ou d'un substrat propre, d'eau propre et d'un entretien régulier. Laisser ces facteurs hors contrôle ouvre la voie aux problèmes nutritifs. Ce court article se concentre sur les nutriments de base, leur disponibilité et excès. Il va également donner des techniques de dépannages et des solutions simples. La plupart des formules nutritives (fertilisants), peu importe leur contenu, feront pousser le cannabis. Mais quelle sera la qualité du cannabis et quelles conséquences latérales sur la santé peuvent-ils avoir? Avec une bonne formule nutritive et de bonnes conditions de culture, la cannabis médicinal peut atteindre tout son potentiel génétique.

Nutriments

Le cannabis a besoin de nutriments non-minéraux comme le carbone, l'hydrogène et l'oxygène pour fabriquer sa nourriture et pousser. Le carbone (CO2) de l'air est fixé par photosynthèse. Les atomes d'hydrogène qui sont des blocs de construction viennent quasi totalement de l'eau. L'oxygène de l'atmosphère est utilisée pour la respiration et d'autres processus de la plante. Le reste des éléments (appelés nutriments minéraux) sont absorbés par le substrat de culture et la solution nutritive. Les nutriments supplémentaires apportés sous la forme de fertilisant aide le cannabis médicinal à atteindre son potentiel maximal. [caption id="attachment_69590" align="alignnone" width="800"] Nutriments mobiles et immobiles Les nutriments sont soit mobiles soit immobiles. Les nutriments mobiles se déplacent dans la plante alors que les nutriments immobiles restent au même endroit. Distinguer les deux est la première étape pour résoudre les problèmes de carences et d'excès de nutriments.[/caption] Les nutriments doivent être à la disposition des racines pour être absorbés. Les nutriments se présentent sous de nombreuses formes et combinaisons chimiques (appelées composés) qui sont composés de deux ou plus d'ions de nutriments liés entre eux par une attraction positive (cation) ou négative (anion). Les composés libèrent des nutriments pour qu'ils soient absorbés par les racines dans des conditions spécifiques. Une formule nutritive adéquate avec le bon pH et la bonne concentration EC met les nutriments à disposition pour être absorbés. Un anion est un ion avec une charge négative car il a plus d'électrons que de protons. Un cation est un ion avec charge positive car il a plus de protons que d'électrons. Un vie bien gérée dans une terre organique – microbes, bactéries, champignons, etc. – apporte naturellement des nutriments qui sont disponibles pour leur absorption par les racines. Un terreau fertile, mélangé et alimenté, aura besoin d'un léger supplément de fertilisant. Par exemple durant la floraison, les jardiniers outdoor du Comté de Humboldt en Californie ajoutent seulement 2 poignées de guano de chauve-souris pour cultiver 4,5 kg de plantes dans une terre organique vivante. Voici un fait amusant. Les jardiniers amateurs appliquent plus de 10 fois plus de fertilisants pour faire pousser leur pelouse, des fleurs et des légumes que les agriculteurs produisant des aliments. Je pense que les cannabiculteurs appliquent 20 fois plus de fertilisants que nécessaire. L'excès de fertilisant se retrouve dans les égouts ou les nappes phréatiques . Les excès de nutriments créent des résidus toxiques nuisibles pour l'environnement, notamment dans les égouts. Les nutriments sont regroupés en 3 catégories: les macronutriments ou nutriments primaires, les nutriments secondaires et les micronutriments ou oligoéléments. Chacun des nutriments de ces catégories peut ensuite être classé comme mobile ou immobile. Il est beaucoup plus facile de résoudre un problème de carence nutritive quand on sait quel nutriment est mobile ou immobile. Les experts ne sont pas tous d'accord entre eux sur le sujet et cela crée un peu de confusion sur ce que sont les nutriments secondaires mais en général on les considère comme macronutriments. Ils se mesurent de la même manière que le pourcentage global du mélange. D'autre part, les oligoéléments sont des microéléments et se mesurent en parts par million (ppm). Les nutriments mobiles sont capables de se déplacer d'une partie à une autre de la plante en fonction des besoins. Quand une partie se retrouve à court d'un nutriment, les nutriments mobiles voyagent vers cette zone pour résoudre la carence. Par exemple, de l'azote qui s'est accumulé dans de vieilles feuilles va se déplacer dans les feuilles plus jeunes pour y résoudre la carence. Les nutriments mobiles vont créer des symptômes de carences d'abord dans les feuilles les plus vieilles et des parties inférieures. L'azote viendra à manquer dans les vieilles feuilles parce que cela fait partie de la structure des enzymes essentielles et doit être remplacé quand ces enzymes sont dénaturées et usagées. L'azote (N), le phosphore (P), le potassium (K) et le magnésium (Mg) sont des nutriments mobiles. Les nutriments immobiles restent à leur place ou se déplacent très peu une fois qu'ils ont été assimilés et transportés. Le calcium (Ca), le bore (B), le chlore (Cl), le cobalt (Co), le cuivre (Cu), le fer (Fe), le manganèse (Mn), le molybdène (Mo), le silicone (Si), le soufre (S) et le zinc (Zn) sont des nutriments immobiles. Les carences en nutriments immobiles créent des symptômes en premier sur les jeunes feuilles. Ces nutriments ne se déplacent pas vers de nouvelles pousses quand c'est nécessaire. Ils restent là où ils ont été déposés à l'origine dans les vieilles feuilles. D'autres éléments – baryum (Ba), cadmium (Cd), chrome (Cr), lithium (Li), palladium (Pd) et Vanadium (V) – peuvent être nécessaire pour la croissance et la bonne santé de la plante. Ces éléments doivent être fournis en de très faibles concentrations.

Conditions nutritives toxiques

Très souvent, les cultivateurs de cannabis médicinal donnent trop d'amour à leurs plantes. Cet amour et cet enthousiasme sont utilisés par une quantité exagérée de publicités pour engrais et additifs. En conséquence, de nombreux jardiniers de cannabis médicinal donnent souvent trop de fertilisants et d'additifs et créent des conditions toxiques dans le sol. La solution à ce problème est souvent de rincer les nutriments accumulés dans le substrat de culture avec de grandes quantités d'eau. Cela va évacuer les excédents de nutriments qui se sont accumulés dans le substrat et créer les conditions toxiques. Une surabondance de nutriments (sels fertilisants) dans le substrat de culture perturbe l'équilibre chimique du substrat. Un déséquilibre provoque l'indisponibilité de certains nutriments pour l'absorption par les racines alors que d'autres seront en surplus. Rincer le substrat fonctionne bien pour la plupart des problèmes nutritifs mais ne les résout pas tous. Pour plus d'information, renseignez-vous plus spécifiquement sur chaque nutriment. [caption id="attachment_69589" align="alignnone" width="800"] Nutriments mobiles et immobiles Rincez un pot de 3 litres rempli de substrat (terre) avec 21 litres d'eau. Ça peut être un gros travail qui prend beaucoup de temps mais ce processus permettra d'éviter de nombreux problèmes sérieux de carences et d'excès.[/caption]

Rinçage des substrats de culture

Pour rincer une terre ou un substrat, utilisez suffisamment d'eau et n'oubliez pas: il faut beaucoup d'eau pour évacuer les excédents de sels fertilisants (nutriments) du substrat. Pour un pot pouvant contenir 3 litres d'eau, ajoutez autant d'eau jusqu'à ce qu'elle gouttent par le fonds. Ajoutez ensuite 3 litres d'eau supplémentaires et laissez couler 3 litres d'eau par les trous de drainage. Recommencez cette opération 7 fois. Il faut un total de 21 litres d'eau arrosée et drainée pour accomplir le processus en entier. Ajoutez plus de 3 litres d'eau avec la bonne proportion et concentration de fertilisants. Le processus en entier doit se faire dans les 20 minutes sinon l'excès d'eau va noyer les racines. Ce processus peut être réalisé 2 ou 20 fois tant qu'il est terminé dans les 20 minutes. Je répète: le pot doit être vidé-drainé complètement dans les 20 minutes. "Drainer complètement" signifie drainer au point que l'eau est retenue contre la gravité dans les 20 minutes. Dans cette pratique, il ne s'agit pas de surarroser. *L'eau est utilisée pour percoler les sels fertilisants d'un substrat de culture. Juste avant la récolte, les plantes et le sol sont rincés pour supprimer tout excédent de nutriments du tissu de la plante. Note: Voir chapitre 9: Récolte, séchage et bonification, pour plus d'information sur le rinçage du substrat et l'élimination des nutriments dans les plantes de cannabis médicinal juste avant la récolte. Voir chapitre 23: Culture en pot et en hydroponie, pour plus d'informations sur le rinçage des substrats hydroponiques et en eau. Jorge Cervantes est l'auteur de la Cannabis Encyclopedia (596 pages, + de 2.000 illustrations en couleur, grand format A4) et de Marijuana Horticulture (aka La Bible). Ces deux livres sont disponibles dans le monde entier via Amazon. Dans les deux, il y a d'excellents chapitres sur les nutriments. Contactez Jorge sur: www.marijuanagrowing.com. Par Jorge Cervantes jorge@marijuanagrowing.com
E
Exitable