Hommage à Jimi Hendrix

Olivier F
19 Sep 2022

Le 18 septembre marque le 52e anniversaire de la mort de Jimi Hendrix à l'âge de 27 ans. Le génie créatif était légendaire de son vivant et est considéré comme l'un des plus grands guitaristes de l'histoire de la musique rock.


Par Rob Tuinstra (Soft Secrets NL)

Al Hendrix, le père de Jimi, a écrit dans son livre « My Son Jimi» :  « L'idée fausse la plus courante à propos de Jimi est la drogue. Les gens exagèrent et prétendent qu'il était un junkie qui consommait de la drogue tout le temps, mais ce n'est pas le cas. Il est exagéré d'associer Jimi à la toxicomanie. Jimi lui-même m'a dit, "oh non, je ne prends pas toutes ces drogues dures.  J'ai peut-être fumé un joint parfois, mais ces aiguilles et cette cocaïne, pas question ! " »

Haze Brothers

La fierté paternelle peut conduire au déni paternel, car Jimi Hendrix a expérimenté la drogue, en particulier le LSD, comme beaucoup d'autres musiciens dans les années soixante. Beaucoup pensent que l'une de ses chansons les plus célèbres, Purple Haze de 1967, est basée sur la variété de cannabisdui même nom. Mais cette variété de cannabis n'existait pas encore. Il y avait cependant du Purple Haze LSD et du White Lightning LSD sur le marché. Légalement même, car le LSD n'était pas encore interdit. Cette interdiction n'est venue qu'en 1968 aux États-Unis, aux Pays-Bas en 1966. Hendrix lui-même a dit qu'il avait fait un rêve (dans lequel il était submergé dans une lueur violette) après avoir lu Night of Light de l'écrivain SF Philip Jose Farmer. . Le cannabis Purple Haze n'a vu le jour qu'en 1970. La théorie la plus populaire est que les Haze Brothers et Sam « The Skunkman » ont été les premiers à créer cette variété.

Jimi Hendrix est mort en 1970. Tony Brown écrit dans " Hendrix : The Final Days " que la veille de sa mort, le musicien était à une fête où il « a pris du speed, bu du vin et fumé de l'herbe ». De retour chez lui, lui et sa petite amie Monika Danneman ont pris un somnifère, le Quinalbarbital, également connu sous le nom de Sécobarbital. La dose recommandée était d'un demi-comprimé : Monika a suivi cette instruction. Jimi, cependant, en aurait pris deux tout de suite et sept autres plus tard. Le coroner a constaté que le niveau de Quinalbarbital dans le sang de Hendrix était de 7 mg/100 ml, 18 fois une surdose mortelle. Mais il est mort étouffé.

Purple Haze par Jimi Hendrix

O
Olivier F