Les dangers du cannabis de synthèse

Le cannabis de synthèse se présente sous plusieurs formes. Il peut être mélangé avec du cannabis naturel et il est alors impossible de le distinguer visuellement. En Gironde, quatre jeunes qui avaient consommé du cannabis de synthèse ont du être hospitalisés.

On ne le dira jamais assez : la consommation de cannabis synthétique est à éviter absolument. Les effets sont très différents de ceux du cannabis naturel et peuvent facilement vous entrainer dans un badtrip ou même une perte de connaissance. Aux États-Unis et au Royaume-Uni, les produits comme le Spice et le K2, vendus légalement au départ, ont créé un véritable problème de santé publique.

Il existe de nombreux cannabinoïdes de synthèse, le chimistes changeant régulièrement les formules pour rester dans la légalité. Les cannabinoïdes de synthèse peuvent être mélangés avec des herbes légales pour imiter l’aspect de la weed et être fumés dans un simple joint. Ils peuvent aussi se présenter sous la forme de poudre ou de liquide qui peut être vaporisé directement sur du tabac ou de la weed. Ils s’achètent facilement sur internet et sont déjà à l’origine de plusieurs décès. Le cannabis de synthèse est beaucoup moins cher que le cannabis naturel. Un joint revient à seulement quelques centimes.

Jusqu’à présent, le phénomène n’était pas très répandu en France mais plusieurs alertes ont été lancées ces dernières années. En Gironde, il s’agissait d’une herbe de cannabis naturel pulvérisée avec des cannabinoïdes de synthèse. Il est donc très difficile de savoir qu’il s’agit de cannabis synthétique lorsqu’on achète ou consomme le produit. Ces quatre consommateurs pensaient acheter du cannabis naturel.

Les quatre jeunes ont été pris en charge au CHU de Bordeaux avec les symptômes suivants : maux de tête, malaises, nausées et vomissements, hypotension. Il avaient pourtant consommé une très faible quantité de produit, seulement quelques taffs sur un joint. Les cannabinoïdes de synthèse sont extrêmement puissants. Une fois les effets estompés, les quatre fumeurs ont pu rentrer chez eux et ils ne garderont aucune séquelle

Le laboratoire de pharmacologie et de toxicologie de Bordeaux a réalisé des tests qui ont révélé la présence d’un cannabinoïde de synthèse: le MDMB-4en-PINACA. Un spectromètre de masse haute résolution (LC-QTOF) a été utilisé pour ces analyses. Il permet de rechercher un panel de molécules très large connues et parfois inconnues.

Ce produit étant actuellement en circulation dans la région bordelaise, les autorités sanitaires recommandent la plus grande vigilance. ” Ces nouveaux produits de synthèse imitent les effets des substances psychoactives classiques. Concernant le MDMB-4en-PINACA, , nous constatons qu’il s’agit d’un phénomène en pleine expansion qui ne se réduit pas à la Gironde mais à d’autres régions comme la région PACA.” a expliqué à BFMTV.com le Dr Ruben Goncalves, du laboratoire de pharmacologie et de toxicologie du CHU de Bordeaux.

Postes récents

À propos des Soft Secrets

Soft Secrets est la principale source de culture du cannabis, de légalisation, de culture et de divertissement pour son public dévoué et varié à travers le monde. L’essentiel est de mettre les gens en contact par le biais d’informations pertinentes et actuelles, avec le même intérêt pour la santé, le mode de vie et les opportunités commerciales que la culture du cannabis a à offrir.
VOUS AVEZ BESOIN D’AIDE POUR UN PROBLÈME LIÉ À LA DROGUE ? CONTACTEZ VOTRE LIGNE D’ASSISTANCE LOCALE DÈS QUE POSSIBLE. EN CAS DE DANGER DE MORT IMMÉDIAT, APPELEZ LE 911 MAINTENANT !

Laissez une réponse