5 bons conseils pour arroser le Cannabis

5 bons conseils pour arroser le Cannabis
Quand vous avez acheté tous vos pots, une terreau léger et des engrais et monté votre tente de culture, il ne vous reste plus qu'à faire germer vos semis et arroser fréquemment. Ça peut être plus facile à dire qu'à faire et de nombreuses variables doivent être prises en compte. Voici mes 5 conseils pour arroser vos plantes de cannabis et tirer le meilleur de votre culture.

Conseil 1 – La fréquence

Une des raisons pour lesquelles les agriculteurs cultivant du cannabis ou des fruits et légumes en hydroponie ont tellement de succès est la fréquence du nourrissage. Je ne parle pas ici de la solution nutritive mais de la routine régulière et constante à laquelle les plantes s’habituent. Les plantes réagissent toujours mieux à un cycle d’arrosages réguliers plutôt qu’à ce qui convient le mieux au cultivateur.

L’application d’un plan d’arrosage régulier, de solution nutritive ou d’eau pure, est une des façons de s’assurer de ne pas donner trop d’eau aux plantes. Le moment d’arroser se choisit en fonction de la température dans le local de culture.

Mon meilleur conseil est d’investir dans une pompe à eau, une minuterie et un système de goutte-à-goutte pour vos plantes. C’est non seulement une très bonne méthode d’arrosage pour les régimes purement organiques mais aussi, plus besoin d’être présent en personne. La minuterie peut être réglée pour libérer de l’eau plusieurs fois par jour si besoin.

Conseil 2 – Heures d'arrosage

Maintenant que vous comprenez mieux l’importance d’arrosages fréquents, il faut tenir compte des heures d’arrosage. Cela peut varier en fonction des substrats. La terre, la fibre de coco, la laine de roche, le mapito, l’hydroton ont tous des capacités de rétention et de drainage différents.

Il est très important de déterminer la bonne quantité d’eau à donner aux plantes de cannabis et cela va augmenter au fur et à mesure de leur maturation. Pour ceux qui cultivent en terre et n’arrosent qu’à l’eau ou juste avec un engrais à base de mélasse, le traitement de base est d’arroser jusqu’à ce que ça goutte au travers. Ceux qui travaillent avec de la coco et qui s’aventurent dans le monde de l’hydroponie bénéficieront d’arrosages 2-3 fois par jour pendant le 18/6 et 3-5 fois pendant le 12/12.

Mon meilleur conseil est d’arroser une heure avant l’allumage des lampes et 2-3 heures avant leur extinction. Une fois la fréquence réglée, vous découvrirez la EC optimale et ce dont vos plantes sont capables. Chaque variété est différente et n’espérez pas qu’elles aient toutes le même appétit. Familiarisez-vous avec vos propres cultivars.

5 bons conseils pour arroser le Cannabis

Conseil 3 – Encouragez des périodes de sécheresse

Dans la nature, il y a des périodes de sécheresse et dans le local de culture, ce n’est pas toujours une mauvaise chose. Permettre au substrat de sécher intentionnellement ou par accident va en fait stimuler les racines alors que les racines capillaires partent à la recherche de poches sèches et d’humidité.

Les périodes de sécheresse n’encouragent pas seulement les racines mais assurent également à ce que les plantes soient bien irriguées et ne soient jamais sur-arrosées ou saturées de nutriments. Certains cultivateurs qui utilisent de la coco et une ligne de goutte-à-goutte peuvent soit apporter de petites quantités plusieurs fois ou faire un gros arrosage toutes les 48 heures. Cela dépend de la vitesse à laquelle le substrat sèche.

Mon meilleur conseil est d’encourager des périodes de sécheresse jusqu’à une journée. Tant que vous ne maîtrisez pas l’art des taux élevés de EC via un goutte-à-goutte vous courrez le risque de sur-arroser vos plantes, d’endommager les racines, de promouvoir les mauvaises bactéries qui préfèrent les environnements mal oxygénés et de décourager les bonnes bactéries dont vous souhaitez la présence.

Conseil 4 – Utilisez régulièrement des enzymes

Une des choses que j’aime le plus quand je cultive à la maison, c’est utiliser des enzymes. Le travail des enzymes est de décomposer tout le substrat et de nettoyer complètement la zone racinaire. En ajoutant des enzymes à votre solution nutritive, vous allez accélérer la décomposition et l’ingestion des nutriments ainsi qu’optimiser la santé des plantes.

Les enzymes sont excellentes pour nettoyer le substrat de culture et quand on les utilise du début à la fin, il est très rare de trouver des résidus de sels, surtout si on les utilise pendant les 14 jours de rinçage.

Mon meilleur conseil ici est d’utiliser diverses grammes d’enzymes lors de la préparation de la solution nutritive. Personnellement, j’utilise la formule Powerzyme de Hesi, Cannazyme de Canna et Sensizym d’Advanced Nutrients: 3 ml par litre de chaque. Pendant les 14 derniers jours de rinçage, la dose est augmentée à 5 ml par litre avec seulement de l’eau pure.

5 bons conseils pour arroser le Cannabis

Conseil 5 – Vérifiez la E.C et le pH

Si vous êtes débutants, vous pouvez facilement tomber dans le piège du “plus vous donnerez d’engrais plus la plante sera productive”. La vérité, c’est que cela affectera surtout vos fleurs finales en leur donnant un goût âpre et désagréable à la fumée et vous fera tousser à chaque bouffée.

Le plus important est de vérifier le pH de la source d’eau et de veiller à ne pas avoir de EC ni trop élevée ni trop faible. Mon meilleur conseil est d’acheter des testeurs de pH et d’EC digitaux. L’ingestion de nutriments par la plante de cannabis est fortement influencée par le pH de l’eau et peut faire une grande différence.

Postes récents

À propos des Soft Secrets

Soft Secrets est la principale source de culture du cannabis, de légalisation, de culture et de divertissement pour son public dévoué et varié à travers le monde. L’essentiel est de mettre les gens en contact par le biais d’informations pertinentes et actuelles, avec le même intérêt pour la santé, le mode de vie et les opportunités commerciales que la culture du cannabis a à offrir.
VOUS AVEZ BESOIN D’AIDE POUR UN PROBLÈME LIÉ À LA DROGUE ? CONTACTEZ VOTRE LIGNE D’ASSISTANCE LOCALE DÈS QUE POSSIBLE. EN CAS DE DANGER DE MORT IMMÉDIAT, APPELEZ LE 911 MAINTENANT !

Laissez une réponse