Une enquête internationale sur l’autoculture du cannabis

Une grande enquête internationale sur l’autoculture du cannabis vient d’être lancée en ligne par le Global Cannabis Cultivation Research Consortium (GCCRC). L’équipe du GCCRC se compose de spécialistes originaires de 16 pays.

« Nous ne sommes pas des botanistes mais des scientifiques sociaux. Nous voulons comprendre l’histoire de chaque cultivateur. Quelle est votre motivation ? De quelle façon cultivez vous votre cannabis ? Quel usage faites-vous du cannabis que vous cultivez ? » a déclaré Daniel Bear, professeur à l’Humber College à Toronto qui est l’un des deux responsables de l’étude au Canada, à stratcann.com.

La première enquête sur la culture du cannabis du GCCRC a eu lieu en 2012. Voici les 5 principales raisons pour lesquelles les répondants cultivaient du cannabis en 2012 :

« L’autoculture me permet d’obtenir du cannabis pour mon usage personnel. » (84%),
« Je prend du plaisir à cultiver du cannabis. » (83%),
« C’est moins cher que d’acheter du cannabis. » (75%),
« L’autoculture me permet d’éviter d’être en contact avec le marché noir et les dealers de rue. » (72%),
« Le cannabis que je cultive est meilleur pour la santé que celui que j’achète. » (68%).

« Nous avons découvert que la plupart des cultivateurs ne revendaient pas leur cannabis sur le marché noir. Lorsqu’ils récoltent une quantité plus importante que celle nécessaire à leur consommation personnelle, ils donnent gratuitement du cannabis à leurs amis et à leur familles. » a déclaré Daniel Bear. Une grande homogénéité entre les différents pays a été remarquée.

En 2012, les résultats de l’enquête ont été publiés dans plusieurs revues universitaires internationales et dans un numéro spécial de l’International Journal of Drug Policy.

Sécurité et protection des données

« Nous prenons les problèmes de sécurité très au sérieux. Nous avons une section complète sur notre site pour expliquer comment nous protégeons les données des personnes qui répondent au questionnaire. Nous ne collectons aucune information personnelle, ni adresse IP. Notre site ne collecte aucune information sur les visiteurs. » a déclaré Daniel Bear.

La plateforme de l’enquête n’est pas compatible avec le navigateur Thor mais il est possible d’utiliser le service gratuit hide.me qui vous permettra de rester anonyme

L’équipe de Cannabis Cultivation Research Consortium est aussi très vigilante sur les problèmes de conflits d’intérêt : « Nous faisons trés attention à la provenance des dons que nous acceptons. Nous ne recevons pas d’argent des cultivateurs ou des revendeurs de cannabis. Nous ne revendons pas les données issues des résultats de l’enquête. »

Pour participer à l’enquête, cliquez ici

Postes récents

À propos des Soft Secrets

Soft Secrets est la principale source de culture du cannabis, de légalisation, de culture et de divertissement pour son public dévoué et varié à travers le monde. L’essentiel est de mettre les gens en contact par le biais d’informations pertinentes et actuelles, avec le même intérêt pour la santé, le mode de vie et les opportunités commerciales que la culture du cannabis a à offrir.
VOUS AVEZ BESOIN D’AIDE POUR UN PROBLÈME LIÉ À LA DROGUE ? CONTACTEZ VOTRE LIGNE D’ASSISTANCE LOCALE DÈS QUE POSSIBLE. EN CAS DE DANGER DE MORT IMMÉDIAT, APPELEZ LE 911 MAINTENANT !

Laissez une réponse