Analyse de l’évolution des taux de THC dans la résine et l’herbe de cannabis depuis 1970

Une étude internationale menée par de chercheurs du Groupe sur la toxicomanie et la santé mentale de l'Université de Bath en Angleterre a analysé l'augmentation des taux de THC dans l'herbe et la résine de cannabis depuis 1970.

Les chercheurs on étudié l’évolution des taux de THC et de CBD dans l’herbe et la résine de cannabis durant les 50 dernières années. Les données de 13 enquêtes pour un total de 80 000 échantillons de cannabis ont été analysées pour cette étude. Ces échantillons du marché noir provenaient de différents pays : France, Pays-Bas, Danemark, Italie, Royaume-Uni États-Unis et Nouvelle-Zélande.

Le taux de THC dans l’herbe de cannabis a globalement augmenté de 14 % entre 1970 et 2017. selon les chercheurs, cette augmentation est due principalement à l’arrivée de nouvelles variétés de type sinsemilla sur le marché noir du cannabis. Au total, 66 747 échantillons ont été analysés pour l”ensemble de l’herbe de cannabis.

Les chercheurs ont également analysé les données d’échantillons spécifiques : ceux de l’herbe de type sinsemilla. Aujourd’hui, la sensimilla ou herbe sans graines représente la quasi-totalité de l’herbe de cannabis vendue dans les pays occidentaux. 15 882 échantillons en provenance de 5 études réalisées entre 1986 et 2017 ont été analysés pour cette catégorie. Les chercheurs ont constaté une forte augmentation du taux de THC : 3,11 % par an.

La résine de cannabis ou haschisch est le résultat d’une extraction sans solvant des trichomes présents sur les fleurs et les feuilles de la plante. Les données de 17 371 échantillons de résine en provenance de 8 études réalisées entre 1975 et 2017 ont été analysées . Une augmentation annuelle du taux de THC de 0, 57 % ou 5 mg de THC en moyenne a été relevée.

Pour le CBD, les résultats de tests de 47 622 échantillons d’herbe (1995 à 2017) et 11 382 de résine (1992 à 2017) ont été analysés les chercheurs on pu constater une relative stabilité des taux de THC.

« Le cannabis a continué de gagner en puissance au fil du temps, de sorte qu’aujourd’hui, il diffère énormément du type de drogue consommé par les gens il y a 50 ans », a déclaré le Docteur Tom Freeman qui est le principal auteur de l’étude.

Le auteurs de l’étude considèrent que l’augmentation du taux de THC provoque des effets négatifs. « À mesure que la puissance du cannabis augmente , le nombre de personnes qui suivent un traitement pour des problèmes de consommation de cannabis augmente également. Les Européens sont désormais plus nombreux à suivre un traitement pour toxicomanie à cause du cannabis que de l’héroïne ou de la cocaïne.» a déclaré le Dr Freeman.

Consultez ici l’étude, publiée par le journal Addiction

Texte et photo : Olivier F

Postes récents

À propos des Soft Secrets

Soft Secrets est la principale source de culture du cannabis, de légalisation, de culture et de divertissement pour son public dévoué et varié à travers le monde. L’essentiel est de mettre les gens en contact par le biais d’informations pertinentes et actuelles, avec le même intérêt pour la santé, le mode de vie et les opportunités commerciales que la culture du cannabis a à offrir.
VOUS AVEZ BESOIN D’AIDE POUR UN PROBLÈME LIÉ À LA DROGUE ? CONTACTEZ VOTRE LIGNE D’ASSISTANCE LOCALE DÈS QUE POSSIBLE. EN CAS DE DANGER DE MORT IMMÉDIAT, APPELEZ LE 911 MAINTENANT !

Laissez une réponse