Israël : les projets de loi pour la légalisation approuvés en première lecture

israël
Israël est depuis longtemps un pays à la pointe de la recherche sur le cannabis médical. C’est ici en 1964 que le THC a été découvert par le célèbre professeur Meloucham de l’Université de Tel-Aviv. L’usage du cannabis médical est donc autorisé. Mais ce n’est pas le cas de l’usage récréatif qui est toujours illégal même s’il est partiellement dépénalisé depuis 2017 avec la mise en place d’amendes pour remplacer les poursuites pénales. 27 % des israéliens adultes seraient des consommateurs de cannabis.

Israêl sera-t-il le prochain pays à légaliser le cannabis récréatif ? Le mercredi 24 juin 2020, deux projets de loi présentés par les députés Sharren Haskel, et Kakhol lavan Ram Shefa ont été approuvés à l’assemblée en première lecture. Trois votes supplémentaires seront nécessaires pour approuver définitivement ces projets de loi.

Le premier projet de loi concerne la dépénalisation de l’usage de cannabis. Le deuxième projet concerne les détails du système de vente et de distribution du cannabis. Le premier projet de loi a été adapté avec 61 voix pour et 11 voix contre. Le deuxième projet a été adopté avec 53 voix pour et 12 contre.

Si les deux projets de loi sont définitivement adoptés, ils seront fusionnés pour ne former qu’une seule et même loi. Il sera alors possible pour les personnes âgées de 21 ans et plus d’acheter du cannabis dans les magasins autorisés par le gouvernement. La possession de 50 grammes de fleurs de cannabis sera dépénalisée et la possession d’un maximum de 15 grammes sera « pleinement légalisée. » L’autoculture de cannabis sera toujours illégale.

« La réglementation au sujet de la consommation personnelle de cannabis est l’un des symboles de la liberté de ma génération à faire ses propres choix » a déclaré députée du Likud (le parti du Premier ministre Benjamin Netanyahu), Sharren Haskel, durant la présentation de son projet de loi devant l’assemblée. Le ministre de la Sécurité publique, Amir Ohana (l’équivalent du ministre de l’intérieur) souhaite également faire évoluer les lois qui interdisent la consommation du cannabis.

« Lorsque nous avons commencé ce combat, beaucoup de gens se moquaient de nous et nous désignaient avec des noms désobligeants. Mais au final, nous sommes en train de gagner. Fumer du cannabis récréatif ne devrait pas être un délit. Ce qui se passe aujourd’hui, c’est le début de la justice. » a déclaré la députée Tamar Zandeberg qui soutient ces projets de loi. (OF)

VOUS AVEZ BESOIN D’AIDE POUR UN PROBLÈME LIÉ À LA DROGUE ? CONTACTEZ VOTRE LIGNE D’ASSISTANCE LOCALE DÈS QUE POSSIBLE. EN CAS DE DANGER DE MORT IMMÉDIAT, APPELEZ LE 911 MAINTENANT !

Laissez une réponse

Postes récents

À propos des Soft Secrets

Soft Secrets est la principale source de culture du cannabis, de légalisation, de culture et de divertissement pour son public dévoué et varié à travers le monde. L’essentiel est de mettre les gens en contact par le biais d’informations pertinentes et actuelles, avec le même intérêt pour la santé, le mode de vie et les opportunités commerciales que la culture du cannabis a à offrir.