L’importance économique du Cannabis

l'importance-économique

Par Jorge Cervantes jorge@marijuanagrowing.com

Si vous êtes dans le business du cannabis, profitez des bénéfices autant que possible dans les années qui viennent. La légalisation a ouvert les portes au tout venant. Avant, nous n'étions que quelques-uns: des autodidactes qui croyaient dans le cannabis pour l'aventure et prendre du bon temps. Il fallait avoir les reins solides et on ne pouvait compter que sur soi. Ok, il y avait des rêveurs, des marginaux et des criminels aussi. Vous vous situiez où là-dedans? Moi, entre le rêveur et le marginal. Comme moi, la société vous a peut-être traité comme un criminel. Aujourd'hui, on est perçus comme des visionnaires qui auraient prédit l'avenir!

Aujourd’hui, l’industrie cannabique a gagné en légitimité. Des équipes entières d’experts comprenant des médecins, des infirmiers, des botanistes diplômés à l’université, des agriculteurs, des scientifiques et des hommes d’affaires ont rejoint nos rangs. Ces gars sont des professionnels sérieux et la plupart sont bien financés. Le rush vert du cannabis a également engendré une nouvelle classe d’opportunistes, d’experts de salon et d’escrocs voulant faire du fric rapidement. Beaucoup d’entre eux portent costume et cravate. Attention!

l'importance-économique
Cedar Gray, propriétaire des Siskiyou Sungrown Farms dans le sud de l’Oregon, inspecte ses fleurs riches en CBD. C’est un business complet incluant un entomologiste dans l’équipe

 

Ce qui suit est l’histoire résumée du cannabis du point de vue économique. Vous remarquerez comment la légalisation a engendré un “tout nouveau monde” plein d’entrepreneurs. Vous, les cultivateurs, êtes le tout dernier échelon et en supportez le coût.

Le chanvre industriel a été cultivé aux alentours de tous les ports importants dans le monde. Cette fibre était utilisée pour faire des voiles, des cordes et d’autres produits. C’est pour cette raison que les produits à base de chanvre étaient aussi répandu dans le monde. Avant que le coton devienne populaire et que le nylon et d’autres fibres synthétiques soient inventés, l’industrie du chanvre était la source principale pour la fabrication de cordes, de voiles, de papier, etc. Mais en 1933, le magnat de la presse, Williman Randolph Hearst, veut bannir le chanvre pour ses intérêts économiques. Regardez le film “Reefer Madness” sur YouTube, un des outils de propagande du gouvernement US soutenu par Hearst.

l'importance-économique
Ryan Doran et Dave Feichko de Thailand Organic Cannabis, deux agro-entrepreneurs de Californie qui se sont étendus dans les Tropiques où les connaissances sont faibles et la main d’œuvre bon marché

 

Puis tout d’un coup, pour le gouvernement US, le chanvre n’est plus une drogue consommée par des dégénérés. Il exige des agriculteurs de cultiver du chanvre pour gagner la Seconde Guerre mondiale. Disponible sur YouTube, le film de 1942 “Hemp for Victory” montre comment les agriculteurs patriotes cultivent du chanvre pour contribuer à la victoire. L’apogée du chanvre prend fin après la guerre et le gouvernement US réinstaure la prohibition du cannabis. Les politiciens trouvent plus profitables d’utiliser le cannabis pour calomnier les travailleurs mexicains et noirs, les musiciens et tous ceux qui leur posaient problème. Le cannabis n’était plus du chanvre, il était devenu une drogue antisociale. Un nouveau terme issu de l’argot mexicain a été adopté: “marihuana”.

La drogue cannabis, ou marijuana, a eu un regain de popularité dans les années ’60 grâce aux individus revendiquant le changement. La marijuana est ainsi devenue un symbole de rébellion. L’augmentation de la consommation a fait grossir le marché. C’est dans le milieu des années ’70 que le prix des fleurs femelles ont commencé à augmenter jusqu’à ce jour. Une vaste économie souterraine est née et a attiré un large éventail de cultivateurs et de revendeurs. Des termes comme “Aire des Sinsemillas” et “Or vert” ont été estampés et indiquaient les fortunes que ça a engendré. Ce marché illicite est devenu très lucratif et s’affrontait à des politiques draconiennes qui disposaient de fonds illimités pour lutter contre. Une série de lois anti-cannabis ont été implantées aux USA et internationalement pour le bannir.

l'importance-économique
Tom Lauereman, formateur et cultivateur, tenant son livre US Federal Cannabis Workplance Health and Safety Standards, un véritable mode d’emploi pour la culture légale aux USA.

 

Des preuves scientifiques et la quantité d'”accros à la marijuana”, estimée à environ 10% de la société issus de toutes les couches sociales, ont finalement submergé cette machine politique draconienne. Les politiciens ont alors décidé que la légalisation du cannabis était plus profitable que son illégalité. Malheureusement, quelques opposants croient toujours à ces discours sur le mal causé par le cannabis sur les jeunes. Ceux qui restent dans le déni des bénéfices du cannabis sont généralement motivés par une carrière politique et bien sûr, l’argent. Ironiquement, les propriétés du cannabis ont fait germer une branche entière en médecine dont une bonne partie vient en aide aux enfants.

Cannabis médicinal

Les découvertes médicinales modernes ont commencé au 20ème siècle. En 1963, le CBD et en 1964, le THC ont été isolés par le Dr Mechoulam. Les récepteurs cannabiques ont été clonés en 1990 (CB1) et en 1993 (CB2), prouvant que les mammifères (humains) évoluaient avec le cannabis. Ces découvertes combinées ont révélé le système endocannabinoïde qui a fourni la preuve qu’une branche toute entière de la médecine pouvait exister.

En 1996 est passée la Proposition 215 en Californie, la Medical Use of Marijuana Initiative, autorisant le cannabis médicinal. Douze ans plus tard, plus de 200.000 patients étaient en Californie. En 2010, le Sativex a été le premier produit à base de cannabis approuvé par le gouvernement. Le fabricant, GW Pharmaceuticals, une entreprise publique est la première multinationale à rentrer dans l’air du cannabis.

L’agriculture du cannabis médical

Aux USA, le Hemp Farming Act est devenu une loi en 2018, ouvrant les portes aux cultures de cannabis riche en CBD. Les années suivantes, on estime à plus de 20.000 hectares la surface cultivée. Mais ça c’est l’image luisante qu’on veut donner à l’extérieur. La réalité est bien différente quand on regarde la quantité de cannabis récolté et qui en profite. Par exemple, en Arkansas, un Etat agricole des US, on a récolté moins de la moitié du cannabis riche en CBD planté et 94% des agriculteurs ont perdu de l’argent!

La dynamique d’une culture de 10 hectares de cannabis est fort différente que celle d’une serre de 100 m2. Aux USA en 2019, le prix moyen d’un clone était de 4$ et les graines avec un taux de germination de 85%, environ 4.400$ le Kg. Le coût pour un hectare de graines féminisées assumant une germination de 100% est de 6.500$. Planter 4.250 clones par hectare, coûte 17.000$. Dix hectares de plantes, 170.000$ et de graines, 65.000$. Ils ne peuvent donc pas risquer une faible germination ou des plantes qui meurent avant d’être replantées.

l'importance-économique
Cultivateur de THC, Craig Johnson, propriétaire des Alpenglow Farms, dans une de ses serres du Comté de Humboldt en Californie maintient des coûts faibles et des marges de profits élevées.

 

Après avoir sollicité et obtenu un permis, un processus coûteux, il faut encore acheter ou louer le terrain. Le terrain doit être bien irrigué, fertilisé et planté. Ajoutez-y le travail de récolte, de séchage et de traitement de la récolte, ça fait encore 75.000$ par hectare, 750.000$ pour 10 hectares. Sans tenir compte du mauvais temps, de maladies, de prédateurs ou d’imprévus comme cette pandémie mondiale du Covid-19!

En juin, la biomasse (la plante entière) à 10% de CBD était vendue à 100,50$ le kilo. En octobre, le prix a chuté de 67% à 50,80$ le kilo! A cette même période, les fleurs étaient vendues à 872$ le kilo et ont chuté de 35% à 566,80$ le kilo en octobre.

Les même principes et chiffres s’appliquent au cannabis riche en THC. Cette vague de légalisation et de production de cannabis commence seulement à arriver en Europe. De nombreuses entreprises US ont essayé d’entrer sur le marché européen mais elles ont finalement trouvé assez de pigeons dans leur propre pays.

Un cultivateur US, Bruce Perlowin, cité dans un article du Medical Marijuana Daily, dit qu’on “va atteindre le résultat révolutionnaire de 1.000.000$ en quelques jours” pour des fleurs de chanvre de grande qualité. Creusez un peu plus autour de cette entreprise publique Hemp Inc. et vous verrez qu’elle a perdu 8.302.992$ cette année.

Certaines entreprises publiques offrent des stocks à un bon prix si vous avez de la chance mais toutes les entreprises publiques du cannabis sont à risque, à haut risque. Dans leur littérature, on peut toujours lire que “le marché du cannabis va atteindre les 70.000.000.000 en 2027.” Faites vos devoirs svp!

N’oubliez pas qui vous êtes quand vous entrez dans ce nouveau monde du cannabis. Etes-vous un chercheur légitime ou un entrepreneur ex-marginal, un rêveur ou un escroc?                      

Jorge Cervantes est l'auteur de la Cannabis Encyclopedia (596 pages, +2.000 images couleur, grand format A4) et de Marijuana Horticulture (AKA la Bible). Ces deux ouvrages sont disponibles sur Amazon dans le monde entier. Contactez Jorge sur www.marijuanagrowing.com
VOUS AVEZ BESOIN D’AIDE POUR UN PROBLÈME LIÉ À LA DROGUE ? CONTACTEZ VOTRE LIGNE D’ASSISTANCE LOCALE DÈS QUE POSSIBLE. EN CAS DE DANGER DE MORT IMMÉDIAT, APPELEZ LE 911 MAINTENANT !

Laissez une réponse

Postes récents

À propos des Soft Secrets

Soft Secrets est la principale source de culture du cannabis, de légalisation, de culture et de divertissement pour son public dévoué et varié à travers le monde. L’essentiel est de mettre les gens en contact par le biais d’informations pertinentes et actuelles, avec le même intérêt pour la santé, le mode de vie et les opportunités commerciales que la culture du cannabis a à offrir.