Tester-les-variétés
Quelques membres du groupe de test, participant à la réunion de sécurité. De gauche à droite : Milos, connaisseur averti Eugene Gardener, cultivateur de cannabis Ellen Holland, rédacteur de chef de Cannabis Now Sophia, de NewBridge Consortium Michael, de Garden House Farms.

James Loud, breeder et propriétaire de Loud Seeds, avait une série de nouvelles variétés qu’il voulait tester sur un groupe d’amateurs avertis qu’il connaissait. Nous avions discuté des critères de jugement lors de plusieurs Coupes. Nous avions décidé que, contrairement à l’usage répandu, nous n’inclurions pas la « qualité des têtes » ou l’odeur, car nous étions d’abord intéressés par les effets, et en deuxième lieu par le goût, le parfum et l’odeur. Pour être sûr que les goûteurs ne seraient pas influencés par ces facteurs, Loud a préparé à l’avance 20 joints, un de chaque variété.

Nous avons expliqué la méthode du test : chaque joint tournerait une fois. L’idée n’était pas de voir combien de bouffées seraient nécessaires pour atteindre un certain high, mais quel effet provoquerait une seule bouffée. Nous pensions que ça augmenterait aussi le temps de la combustion. Quand tout se mêle, dans un kaléidoscope tourbillonnant de vagues de cannabinoïdes et de terpènes, qui éclaboussent les rives de notre conscience. 

Dès le début du test, j’ai réalisé qu’il fallait un peu ajuster notre théorie, mais il était trop tard pour cette fois. Pourquoi ? La personne qui prend la première bouffée recevra tout le mélange de cannabinoïdes et de terpènes que la nature a produits, et que James a séchés et affinés. La personne suivante en aura moins. Pour la troisième personne, ce sera encore différent. La solution, tardive pour ce test, est d’utiliser une pipe à une seule bouffée, chaque personne recevant ainsi une bouffée fraîche.

Nous avons évalué les 20 variétés. La concurrence était rude et serrée. Ces variétés n’étaient pas seulement « en compétition » les unes avec les autres dans ce test, mais aussi avec tout ce qui concerne la marijuana dans la zone de Bay Area.

Quels sont les résultats du test ?

  1. Ca a été génial pour tout le monde.
  2. Il est difficile de juger 20 variétés en 150 minutes, ce qui signifie 7,5 minutes par variété. Je me pose une question : si nous avions servi la même variété deux fois, l’une au début du test et l’autre vers la fin, est-ce que le résultat aurait été le même ?
  3. Le curing a un impact sur le test. Certains joints avaient un goût très terreux. Je pressens que c’est dû à l’action bactérienne pendant le curing, parce qu’un excès ou un taux élevé d’humidité a permis aux micro-organismes de se développer.
  4. Il n’y a pas vraiment eu de gagnante. La plupart des commentaires ont porté sur les qualités d’une variété spécifique.
  5. Ma préférée était la White Tahoe Cookies.
  6. Les deux préférées de James étaient la OG Kush Story et la Zkittlez.
  7. L’échantillon le plus surprenant du test était la Green Crack, qui est considérée comme une variété de rang supérieur dans la plupart des milieux. Elle se démarquait des autres et trois des dix testeurs l’ont désignée comme étant
    la meilleure.
VOUS AVEZ BESOIN D’AIDE POUR UN PROBLÈME LIÉ À LA DROGUE ? CONTACTEZ VOTRE LIGNE D’ASSISTANCE LOCALE DÈS QUE POSSIBLE. EN CAS DE DANGER DE MORT IMMÉDIAT, APPELEZ LE 911 MAINTENANT !

Laissez une réponse

Postes récents

À propos des Soft Secrets

Soft Secrets est la principale source de culture du cannabis, de légalisation, de culture et de divertissement pour son public dévoué et varié à travers le monde. L’essentiel est de mettre les gens en contact par le biais d’informations pertinentes et actuelles, avec le même intérêt pour la santé, le mode de vie et les opportunités commerciales que la culture du cannabis a à offrir.