Laver les têtes après la récolte, pour que le produit soit plus propre au moment de le fumer

Laver-les-têtes-après-la-récolte
Dernière mise à jour
Ca peut sembler bizarre quand on en entend parler pour la première fois, et même faire peur, mais le fait de laver les têtes après les avoir récoltées peut améliorer notablement la qualité de votre produit final, surtout si vous avez eu des problèmes de parasites, ou si vous avez cultivé dans un environnement poussiéreux. 

Au fil des semaines, pendant la période de floraison, les plantes vont amasser toutes sortes d’éléments contaminants. De la poussière, de la saleté, des insectes, qui affecteront le goût et la qualité de vos têtes.

Pour obtenir un produit bon et propre, vous pouvez laver les têtes après les avoir récoltées, pour débarrasser les fleurs de ces contaminants. C’est facile à faire et ça n’ôte rien aux huiles, aux cannabinoïdes et aux terpènes.

Tous les cultivateurs sont d’abord sceptiques. Mais tous ceux qui ont essayé cette méthode se sont promis de ne jamais plus récolter sans laver les têtes, tant la différence est importante. Alors, pourquoi ne pas essayer pour voir ce que vous en pensez ?

Suivez les instructions ci-dessous, et dites-nous ce qu’il en a résulté.

Laver les têtes après la récolte

La préparation est importante. Prenez garde à tout préparer avant de récolter. Coupez une branche, taillez-la si vous voulez, puis lavez la tête et suspendez-la dans l’espace de séchage.

Assurez-vous que cet espace est propre et prêt, et préparez le matériel dont vous avez besoin pour laver vos têtes après les avoir récoltées.

Ce dont vous avez besoin pour laver les têtes

Il vous faudra 3 récipients, de préférence des seaux, pour contenir l’eau. Ces récipients doivent être assez grands pour y plonger entièrement les têtes.

Seau A

Dans le seau A, on met de l’eau chaude, mais pas trop chaude, aux alentours de 20°. Pour chaque litre d’eau, ajoutez 2 cuillers à café de levure en poudre, et 2 cuillers à café de jus de citron.

Le mélange des deux éléments va servir à décomposer la saleté et les autres contaminants présents sur les têtes, sans dissoudre ni décomposer les trichomes.

Seau B

Dans le seau B, mettez de l’eau chaude, à environ 20°, sans rien y ajouter. Ce seau va servir à rincer l’eau du premier seau.

Seau C

Le seau C contiendra de l’eau froide. C’est la dernière étape, qui sert à s’assurer que les têtes ont été bien lavées.

Laver-les-têtes-après-la-récolte

Comment laver les têtes après la récolte ?

Préparez bien tout le matériel avant de couper quoi que ce soit de la plante. Il faut couper, laver, puis suspendre pour sécher. Mieux vous serez préparé, plus la tâche sera facile et sans stress.

Remplissez et alignez les seaux, nettoyez l’espace de séchage et préparez-le pour y suspendre les têtes.

Quand vous êtes tout à fait prêt, c’est le moment de faire la récolte !

Etape 1: coupez une branche

Enlevez une branche de la plante. Essayez de ne pas toucher les têtes, donc coupez assez de tiges pour pouvoir tenir la branche sans devoir toucher les têtes.

Etape 2: taillez les têtes

Il est préférable de tailler les têtes avant de les laver, si vous voulez les tailler alors qu’elles sont mouillées. Ca enlèvera la chlorophylle qui a pu se répandre sur les têtes en coupant les feuilles, et les petits fragments de feuilles qui pourraient rester.

Si vous voulez les tailler à sec, passez à l’étape 3.

Etape 3: trempez dans le seau A

Prenez la branche et plongez-la entièrement dans l’eau du seau A. Le jus de citron et la levure en poudre vont agir pour enlever la saleté et les déchets des têtes. Des particules vont venir flotter à la surface de l’eau.

Secouez doucement les têtes d’un bord à l’autre, et laissez-les tremper environ 30 secondes, en les secouant constamment. N’y allez pas trop fort, mais plus vous secouerez, plus vous enlèverez d’éléments contaminants.

Etape 4: enlevez l’excès d’eau

Après 30 secondes, retirez la branche de l’eau et secouez-la pendant 30 autres secondes pour enlever les gouttes d’eau et les déchets qui seraient encore collés aux têtes.

Quand la plus grande partie de l’eau a été éliminée, plongez la branche dans le seau B.

Etape 5: seau B

Répétez les étapes 3 et 4, mais cette fois dans le seau B. Cela permettra d’enlever l’eau qui resterait du seau A. Secouez dans l’eau pendant environ 30 secondes, puis hors de l’eau pendant 30 autres secondes.

Enlevez le plus d’eau possible avant de plonger la branche dans le seau C, rempli d’eau froide.

Etape 6: seau C

Pour être sûr que tous les éléments contaminants ont été retirés des têtes, on procède à un rinçage final dans de l’eau froide. Vous aurez vu apparaître une accumulation de particules à la surface des seaux A et B.

Avoir enlevé ces particules des têtes vous donnera un produit final beaucoup plus propre et goûteux, surtout si vous avez eu des problèmes d’insectes ou de poussière dans votre espace de culture.

Etape 7: suspendez pour sécher

Quand les têtes ont été lavées et que l’excès d’humidité a été éliminé, suspendez la branche pour la faire sécher, en faisant souffler une forte brise vers elle.

Mettez le ventilateur sur fort pendant 1 heure pour faire s’évaporer les plus grosses gouttes d’eau. Une bonne circulation de l’air est essentielle pour éviter que la moisissure n’attaque votre récolte. 

Quand les grosses gouttes d’eau ont disparu, réduisez la puissance du ventilateur et maintenez une légère brise dans l’ensemble de la pièce de culture.

Est-ce que le fait de laver les têtes augmente le risque de moisissure ?

Non, pas du tout. Cela peut paraître étrange pour les cultivateurs en intérieur, mais pensez au fait que les plantes de cannabis qui poussent à l’extérieur reçoivent la pluie et sont régulièrement mouillées. Le fait que les têtes soient mouillées ne provoque pas la moisissure et la décomposition. Par contre, un air vicié et un taux élevé d’humidité, oui.

Tant que votre plante reçoit de l’air frais et que le niveau d’humidité est inférieur à 55%, le risque de moisissure est minime.

Est-ce que le fait de laver les têtes affecte le THC et les terpènes?

On pourrait penser que le fait de laver les têtes enlève quelque chose à la plante, mais la plante de cannabis est habituée à être mouillée dans son environnement naturel, ce qui n’affecte ni ses résines, si ses huiles.

Pour enlever les cannabinoïdes et les huiles d’une plante de cannabis, on les dissout généralement avec des solvants, ou on les brise grâce à de basses températures. Laver les têtes avec la méthode décrite ci-dessus ne fera qu’améliorer leur qualité.

Ne vous inquiétez pas. Le goût de vos têtes ne sera pas altéré par le jus de citron et la levure en poudre.

Laver-les-têtes-après-la-récolte

Laver la pourriture et la moisissure des têtes

Laver les têtes va les nettoyer. Mais si votre plante a souffert de pourriture des têtes, celle-ci ne sera pas nettoyée. Il ne faudra sous aucun prétexte utiliser ces têtes, même pour en faire des huiles ou des extraits.

Fumer, ou ingérer des particules de moisissure peut être très mauvais pour la santé. Si vos têtes présentent de la pourriture, il faut les jeter. Le simple fait de les laver ne suffit pas.

L’oïdium est une autre forme de moisissure qui peut attaquer une plante de cannabis. Dans quelques cas où il n’apparaît que sur les feuilles, il peut être soigné avec du peroxyde d’hydrogène à 3% et une solution à base d’eau.

Si vous trouvez une trace de pourriture ou de moisissure sur les fleurs de votre plante, il est fortement conseillé de les jeter. Les laver n’enlèvera pas toute la moisissure des têtes.

Faut-il laver les têtes après la récolte ?

C’est absolument comme vous voulez. Mais si vous avez subi des problèmes d’insectes pendant le cycle de floraison, il est recommandé de laver les têtes après les avoir récoltées.

Si vous avez eu des insectes pendant la floraison, ils sont morts sur les fleurs en y laissant des œufs, ils ont produit des déchets et se sont reproduits. Et tout cela est resté sur les fleurs. Ca ne vous arrange évidemment pas et laver les têtes fera disparaître le problème.

De même, si vous avez remarqué une accumulation de poussière sur votre ventilateur pendant la croissance, vos têtes auront subi le même sort, et vous pourrez également le constater. Si vous avez cultivé dans un environnement sale, ou que la saleté a été importée de l’extérieur, il faut laver vos têtes.

On lave les légumes et les fruits avant de les manger, il faudrait donc peut-être essayer de laver les têtes avant de les faire sécher.

Lancez-vous !

Si vous avez déjà pensé à laver vos têtes, mais que vous gardez une réticence, vous ne devez pas laver toute votre récolte la première fois. Pourquoi ne pas laver seulement quelques branches et laisser les autres telles quelles ?

Vous pourrez alors constater la différence entre les deux, et voir lesquelles sont de meilleure qualité. Je suis sûr que vous ne serez pas déçu !

percysgrowroom.com

VOUS AVEZ BESOIN D’AIDE POUR UN PROBLÈME LIÉ À LA DROGUE ? CONTACTEZ VOTRE LIGNE D’ASSISTANCE LOCALE DÈS QUE POSSIBLE. EN CAS DE DANGER DE MORT IMMÉDIAT, APPELEZ LE 911 MAINTENANT !

Laissez une réponse

Postes récents

À propos des Soft Secrets

Soft Secrets est la principale source de culture du cannabis, de légalisation, de culture et de divertissement pour son public dévoué et varié à travers le monde. L’essentiel est de mettre les gens en contact par le biais d’informations pertinentes et actuelles, avec le même intérêt pour la santé, le mode de vie et les opportunités commerciales que la culture du cannabis a à offrir.