Tahiti : les gérants d’un seed shop mis en examen

En France, les graines de cannabis psychoactif ne sont pas interdites. Vendues comme « graines de collection », elles restent légales à condition qu’on ne les fasse pas germer. En effet, contrairement aux plantes dont elles sont issues, les graines elles mêmes ne contiennent pas de THC, le cannabinoïde interdit. Ces dernières années, de nombreux magasins de graines de collection ou seed shops ont ouvert leurs portes un peu partout en France.
Mais en Polynésie française, il existe une loi spécifique qui interdit l’importation des semences de cannabis ou d’autres plantes : « L’importation de végétaux, c’est-à-dire de plantes ou parties de plantes vivantes, y compris les semences, n’est pas autorisée sauf si un permis d’importation a été délivré par le département de la protection des végétaux ». La Polynésie française est une collectivité d’outre-mer de la République française qui possède son propre gouvernement et son assemblée délibérante.
Le 12 février dernier, un nouveau magasin appelé Smoke Shop a ouvert ses portes à Papeete. Le magasin vend des graines de cannabis de collection ainsi que des accessoires pour fumeurs, comme des pipes typiques de l’artisanat polynésien. Dans un premier temps, les autorités locales ont accepté l’ouverture de ce nouveau magasin. Mais les policiers de la DSP (Direction de la sécurité publique), accompagnés d’un chien stupéfiant se sont invités à l’inauguration officielle le 2 mars 2018. A cette occasion, quelques grammes de cannabis ont été saisis par les forces de l’ordre. Selon les policiers, plusieurs personnes mineures étaient présentes dans le magasin durant cette inauguration.
Pour clarifier les choses, le conseil des ministres polynésien a pris le mercredi 7 mars, un arrêté spécifique interdisant l’importation de graines de cannabis. « Nous avions un vide réglementaire et juridique sur ces questions d’importation de graines de cannabis en Polynésie. Nous venons de combler ce vide, Tout le monde a bien compris : les graines servent à faire pousser du cannabis. » a déclaré Jean-Christophe Bouissou, porte-parole du gouvernement, sur le site TNTV.
Le 8 mars dernier, le coup de grace a été porté par le maire de Papeete Michel Buillard qui a publié l’arreté de fermeture du Smoke Shop. « Le magasin n’a pas fait le nécessaire pour obtenir les autorisations de l’urbanisme, et il a ouvert sans avoir rempli ce dossier » a déclaré le le secrétaire général de la mairie, Rémy Brillant. Le Smoke Shop a néanmoins tenté de rester ouvert sous le nom de Street Shop.
Le mercredi 28 mars, le magasin a été perquisitionné. Le Smoke Shop a été mis sous scellés et du matériel a été saisi. Le gérant et ses deux associés ont été placés en garde à vue à la DSP. Leurs domiciles ont également été perquisitionnés. La garde à vue a duré 96 heures (comme c’est autorisé pour les stupéfiants) et les 3 hommes ont été présentés, le dimanche 1er avril, devant le procureur de la République. Ils seront convoqués en septembre devant le tribunal correctionnel. Le gérant et ses deux associés ont porté plainte contre le directeur de la DSP pour « traitement inhumain et dégradant ».
L’usage d’herbe de cannabis, appelée Pakalolo, est très répandu en Polynésie française. Les cultivateurs se verront donc contraints de produire leurs propres graines ou de les importer par la poste en espérant que les courriers ne soient pas interceptés.
Interrogé sur cette affaire sur Polynésie La 1ere, le député indépendantiste, candidat aux élections territoriales Moetai Brotherson s’est déclaré favorable à la légalisation du cannabis et à l’organisation d’un referendum sur le sujet : « Nous sommes pour une légalisation des usages thérapeutiques et industriels du cannabis. Je pense qu’il faut poser à la question à la société polynésienne. »
Photo : tntv.pf

Postes récents

À propos des Soft Secrets

Soft Secrets est la principale source de culture du cannabis, de légalisation, de culture et de divertissement pour son public dévoué et varié à travers le monde. L’essentiel est de mettre les gens en contact par le biais d’informations pertinentes et actuelles, avec le même intérêt pour la santé, le mode de vie et les opportunités commerciales que la culture du cannabis a à offrir.
VOUS AVEZ BESOIN D’AIDE POUR UN PROBLÈME LIÉ À LA DROGUE ? CONTACTEZ VOTRE LIGNE D’ASSISTANCE LOCALE DÈS QUE POSSIBLE. EN CAS DE DANGER DE MORT IMMÉDIAT, APPELEZ LE 911 MAINTENANT !

Laissez une réponse