Killer Kush Auto – Sweet Kush of Mine

Killer Kush Auto - Sweet Kush of Mine

Sweet Seeds a toujours cherché à enrichir sa collection génétique avec la crème de la culture. Cette fois, ils ont choisi leur OG Kush exceptionnelle dépendante de la photopériode et en ont fait l’une des plantes plus douces, résineuses, productives et aromatiques de tous les temps. Cette beauté est sortie tout récemment (elle est apparue sur le marché fin juin 2015), mais depuis assez longtemps pour que je l’essaye et la cultive dans une tente de 60 x 60 x 120 cm avec une lampe à sodium haute pression de 400 watts.
Après avoir cultivé des variétés autofleurissantes pendant ces 5 dernières années, j’étais excité de suivre les améliorations du Département R&D de Sweet Seeds et des évolutions génétiques continues de leur catalogue d’autofleurissantes. Quand j’ai commencé par essayer les 2ème et 3ème générations, il m’a déjà semblé évident que quasi 99% des caractéristiques génétiques trouvées dans les plantes étaient totalement celles du parent sensible à la photopériode et seulement 1% venant du côté autofleurissant: précisément le gène qui détermine la floraison indépendamment de la photopériode.
Killer Kush Auto - Sweet Kush of Mine
Mais quand on saute de ces hybrides autofleurissants modernes de 2de et 3ème générations à la 4ème génération basée sur un travail assidu de breeding et de sélection, toujours à des fins de sélectionner les lignées génétiques autofleurissantes des générations précédentes pour l’hybrider avec les clones élites de Sweet Seeds, vous savez sans plus aucun doute que vous êtes en train de faire germer la graine du succès. En tant que variété autofleurissante de 4ème génération, la Killer Kush Auto (Sweet Seeds variété SWS56) ne pouvait pas me surprendre plus que je ne m’y attende. Quoique?
Cette fois, j’ai décidé de me lancer avec 4 plantes, chacune dans un pot de 18 litres rempli de terreau BioBizz Allmix. Vous savez que ce type de terreau est mieux adapté au stade de floraison et je n’ai donc rempli les pots qu’en partie pour commencer et complété avec une couche de 8 cm de Allmix mélangé avec 15% de perlite et 15% de vermiculite. Cela va réduire la quantité de nutriments présente dans le sol dans lequel les plantes vont puiser leur nourriture durant les premières semaines.
Comme vous l’avez peut être déjà remarqué, cela fonctionne uniquement si vous les lancez directement dans le pot définitif. Certains préfèrent commencer dans de petits pots puis de transplanter les plantes dans le pot définitif à environ leur 20ème jour de vie, et je reconnais que c’est probablement la meilleure manière de faire, mais comme cela augmente les risques de rencontrer des problèmes avec les plantes, j’ai récemment décidé de travailler directement avec le pot définitif. En commençant directement avec le pot définitif, on n’a basiquement plus qu’à faire attention à une source potentielle de problèmes qui est la manière inadéquate dont vous pourriez arrosez vos plantes.
Killer Kush Auto - Sweet Kush of Mine
Il est important de garder à l’esprit qu’il est très facile d’éviter la plupart des problèmes venant d’un arrosage incorrect. Vous devez vous assurer de ne pas arroser les plantes quand le sol est toujours humide ou très mouillé. Surtout pendant le premier stade de croissance (les 10-15 premiers jours de vie), vous pouvez, et vous devriez, laisser le sol sécher complètement avant d’arroser à nouveau vos plantes. L’arrosage des plantes alors que la terre est toujours mouillée est la source de nombreux problèmes parce que la terre va prendre beaucoup plus longtemps pour sécher à nouveau et les cycles “mouillé-sec-mouillé” seront moins fréquents, ce qui va ralentir le développement des plantes. Et les plantes autofleurissantes n’attendent généralement pas. Quand elles arrivent à 20–25 jours de la germination, elles commencent à fleurir même si leur taille ou leur structure n’est pas adaptée aux désirs du cultivateur.
Si la plante est née 5 jours plus tôt, ne lui donnez pas plus de 100 ml d’eau à la fois. Puis passez à 200 ml le 10ème jour, à 300 ml le 15ème jour et ensuite, vous devriez être capable de comprendre ce que la plante vous demande. Jusqu’à avoir atteint le point où vous êtes sûrs que la plante a développé son réseau de racines jusqu’au fond du pot, ne lui donnez que la quantité d’eau jusqu’à qu’elle ressorte du fonds du pot par les trous de drainage. Si vous arrivez à contrôler ça et à leur donner suffisamment de lumière, un air renouvelé et un peu de vent sur leurs feuilles en permanence, vous avez tout pour réussir. Et en choisissant une variété autofleurissante de 4ème génération, vous augmentez encore vos chances de réussite.
Mes quatre graines de Killer Kush Auto ont germé après avoir passé entre 24 et 48 heures dans du papier de cuisine humidifié placé à l’intérieur d’une boite en plastique fermée hermétiquement. Elles ont ensuite été déposées avec beaucoup de précaution dans un mélange de terre à environ 1 cm en dessous de la surface et recouverte de terre. 24 heures après, elles ont atteint la surface et poussé la coque de la graine pour laisser sortir le cotylédon. A partir de ce moment-là, elles ont montré une vigueur hybride incroyable et ont pris une couleur vert foncé qui m’a presque semblé être un signe de surfertilisation (venant d’un terreau trop riche). Mais elles ont géré la situation comme des championnes et ont rapidement atteint une taille et une structure radiculaire suffisamment développée pour gérer tous les nutriments présents dans le sol sans montrer aucun signe de surfertilisation.
Killer Kush Auto - Sweet Kush of Mine
Au 20ème jour environ, les plantes avaient produit quatre sets de branches et mesuraient environ 25 cm de haut. Une tige principale solide et des distances inter nodales courtes avec des branches latérales fermes. A ce stade, j’ai continué de leur donner seulement l’eau et toujours pas de fertilisants liquides. Elles pouvaient encore trouver tout ce dont elles avaient besoin dans la terre. Aux environs du 25ème jour, toutes les plantes ont commencé à montrer des pistils qui 5 jours plus tard, se sont agglutinés en quelque chose qu’on peut appeler la formation de la floraison. A ce stade, entre le jour 30 et 35, j’ai commencé à leur donner du Topmax également de BioBizz. Même si la terre est toujours riches en nutriments, l’utilisation de stimulant pour la floraison est une bonne idée car cela ne peut jamais amener à une éventuelle surfertilisation (mais il est sage de garder un dosage en dessous de ce qui est indiqué sur la bouteille).
38 jours après la germination, je leur ai donné leur première dose d’engrais pour floraison, du BioBloom, mais seulement la moitié de la dose recommandée par BioBizz parce que j’ai senti que la terre contenait toujours quelques nutriments mais également parce que je savais que la récolte n’était plus qu’à 20 jours de là. Les plantes ont continué de grandir jusqu’au jour 42, doublant ainsi la taille qu’elles avaient quand elles ont commencé à fleurir. Elles deviennent généralement un peu plus grandes mais j’ai un espace très limité dans cette tente et je fais de mon mieux pour que l’ampoule HPS reste la plus près possible des plantes. Cela pousse les plantes à se concentrer sur la croissance des branches latérales au lieu d’étirer la tête principale à la recherche de lumière. Quand elles ont toutes la lumière souhaitée, elles ne s’étirent pas pour la chercher et dépensent leur énergie dans d’autres parties de la plante. La Killer Kush Auto développent des tiges robustes qui sont capables de supporter la production importante de fleurs de cette délicieuse variété autofleurissante de la collection génétique de Sweet Seeds.
A l’approche du 45ème jour depuis la germination, elles ont reçu leur seconde et dernière dose de nutriments pour floraison sous forme liquide. Je ne veux pousser personne à l’erreur car chaque culture à ses propres particularités et même si vous utilisez les mêmes produits dont j’ai parlé, vos plantes peuvent toujours se comporter différemment. Ainsi, si vous voyez que des feuilles commencent à jaunir plus tôt que ce que je mentionne, vous devrez leur donner des fertilisants liquides plus tôt que ce que je n’ai fait. Et peut être que vous devrez les alimenter plus de deux fois durant tout le cycle vital. Mais pour moi, avec un sol riche, deux fertilisations ont été suffisantes.
Killer Kush Auto - Sweet Kush of Mine
A ce stade, les fleurs de Killer Kush Auto sont entièrement formées, ce qui donnent des têtes très compactes incroyablement grandes et avec de belles formes et couleurs. Cette lignée à dominance indica produit des grandes fleurs aromatiques, toutes couvertes d’une épaisse couche de trichomes. Les arômes fabuleux sont déjà présents et vous pouvez en sentir toute la splendeur en frottant vos doigts sur les fleurs afin de briser quelques trichomes et libérer des terpènes. Son arôme est doux, citronné et acidulé avec des notes exotiques et des réminiscences d’arômes de Chem Dawg – de la famille Diesel.
Vers le 54ème jour après la germination, les premiers trichomes ambrés ont commencé à apparaître. Il est possible de les récolter à ce stade mais personnellement, je préfère récolter un peu après le moment idéal pour obtenir des effets plus relaxants. J’ai donc récolté le 48ème jour avec environ 15% de trichomes montrant des colorations ambrées, 75% de trichomes laiteux et 10% de trichomes toujours clairs avec des reflets dorés. L’effet est très fort et thérapeutique. On le ressent dans le corps dès la première bouffée de joint ou de vaporisateur d’une fleur résineuse. La sensation de relaxation mentale arrive quelques minutes plus tard et perdure généralement deux à trois heures. Avec la Killer Kush Auto, vous allez trouver une plante autofleurissante qui va calmer votre esprit tout en vous maintenant alerte.
En cultivant sur de si petites surfaces, il est plus qu’adéquat d’évaluer la production finale sur base de grammes par mètre carré. Ces 4 plantes ont été cultivées sur une aire de 0,36m2 et elles ont donné 214 grammes, ce qui fait 594 grammes par mètre carré cultivé. Selon mon opinion, le plus impressionnant dans cette variété sont ses arômes hors du commun libérés par chaque plante, très agréables et doux. Probablement la meilleure variété autofleurissante du marché avec les qualités standards de Sweet Seed dans une version autofleurissante de 4ème génération. Une tueuse pour les fans de Sweet Kush et leurs amis.
Texte et images de Tommy G., Sweet Seeds

Postes récents

À propos des Soft Secrets

Soft Secrets est la principale source de culture du cannabis, de légalisation, de culture et de divertissement pour son public dévoué et varié à travers le monde. L’essentiel est de mettre les gens en contact par le biais d’informations pertinentes et actuelles, avec le même intérêt pour la santé, le mode de vie et les opportunités commerciales que la culture du cannabis a à offrir.
VOUS AVEZ BESOIN D’AIDE POUR UN PROBLÈME LIÉ À LA DROGUE ? CONTACTEZ VOTRE LIGNE D’ASSISTANCE LOCALE DÈS QUE POSSIBLE. EN CAS DE DANGER DE MORT IMMÉDIAT, APPELEZ LE 911 MAINTENANT !

Laissez une réponse