Jamaican Dream

Nous avons rencontré l’équipe d’Eva Seeds pour parler de leur voyage en Jamaïque pendant lequel elle a découvert la génétique avec laquelle a été créée la Jamaican Dream, Miss de l’année 2016.
L’équipe d’Eva Seeds a visité la Jamaïque en été 2007. Durant leur voyage, ils ont visité plusieurs plantations de cannabis, certaines assez accessibles, d’autres où les étrangers n’entrent habituellement pas. Ils ont essayé plusieurs variétés, dont beaucoup étaient de qualité, mais aucune ne leur a semblé particulièrement extraordinaire. A la fin de leur séjour, au moment de payer dans un restaurant, le serveur n’avait pas de monnaie, il leur a donc offert des têtes. Cette marijuana était douce et puissante, et avait un effet énergétique de Sativa. Les têtes n’avaient pas beaucoup de graines, entre 15 et 20 maximum. Après avoir dégusté les têtes, ils ont voulu conserver les graines et les ont ramenées dans leurs valises pour les cultiver en Espagne.
En expérimentant les graines qu’ils avaient ramenées, ils se sont aperçus qu’il s’agissait d’une variété très homogène : presque toutes les femelles étaient identiques et le produit final ressemblait à celui qu’ils avaient goûté en Jamaïque. Il leur a été difficile de faire une sélection parmi les femelles vu qu’elles étaient très semblables et ont finalement éliminé les plus tardives, les moins productives ou les moins savoureuses jusqu’à ce qu’il ne leur reste qu’une seule femelle, qui allait être la mère de la Jamaican Dream. Ils ont également fait une sélection parmi les mâles, dont un qui était rapide et odorant, et ont pollinisé la mère finaliste de la Jamaican Dream ainsi que plusieurs demi-finalistes. Ils ont conservé les graines obtenues dans la réserve génétique où ils gardent précieusement un grand nombre de croisements, des graines de collection et une série d’essais en attendant le jour où ils pourront réaliser légalement tous les essais possibles!
Selon l’équipe d’Eva Seeds, le fait qu’elles soient homogènes leur donne à penser qu’il s’agit d’une variété créée par un producteur local qui produisait ses propres graines. Beaucoup de ces cultivateurs font du bon travail, avec du temps et de la patience. Dans ce cas précis, il semblerait que ce producteur cherchait une bonne variété d’extérieur, vu que sa floraison commence tôt et finit rapidement, qu’elle résiste bien aux mauvaises conditions d’extérieur, particulièrement à l’oïdium. Elle est vigoureuse, facile à cultiver et produit un effet stimulant. Si les graines qu’ils ont reçues avaient été le résultat d’un croisement accidentel, leur descendance n’aurait pas des caractéristiques aussi stabilisées.
Au début, ils ont eu du mal à croire qu’elle pouvait être prête en seulement 42 jours de floraison. Ils ont répété l’expérience trois fois avant d’être convaincus qu’en 42 jours ils pouvaient obtenir d’excellents résultats avec cette variété. En plus d’être rapide, elle est précoce, commence sa floraison tôt et la termine tôt. En extérieur, par exemple, elle commence à fleurir mi-août et est prête à la fin septembre.
Pour obtenir ces résultats, il faut savoir la cultiver, en tenant compte du fait qu’elle a une floraison très rapide, il faut donc la laisser avant de lui mettre de l’engrais. Avec une variété qui a une floraison de six semaines, il faut savoir mener le cycle d’engrais de façon plus légère, qu’elle ne soit pas d’un vert trop poussé, pour empêcher l’apparition d’autres fleurs et faciliter la récolte de plantes propres et au bon moment. Il est conseillé de ne pas dépasser un niveau d’EC de 1.8 et d’arrêter de mettre de l’engrais 10 jours avant la récolte. Quant au temps de croissance, il est recommandé qu’il soit d’un mois à un mois et demi, selon les goûts et de faire commencer la floraison quand elles ont atteint 50 centimètres de hauteur. Au final, elles atteindront environ 80 centimètres.
On reconnaît facilement une tête de Jamaican Dream par la grande quantité d’épais pistils accumulée dessus. En mûrissant, elles prennent une couleur orangée caractéristique, qui vire rapidement au marron si on dépasse le moment de la récolte. Cette variété a un grand succès auprès du public parce qu’elle a un goût et un effet très agréables, qu’elle est stimulante sans attaquer, c’est une marijuana active qui pousse à faire des choses. Ce sont ces caractéristiques particulières qui ont fait que la revue Soft Secrets a élu la Jamaican Dream Miss de l’année 2016.

Postes récents

À propos des Soft Secrets

Soft Secrets est la principale source de culture du cannabis, de légalisation, de culture et de divertissement pour son public dévoué et varié à travers le monde. L’essentiel est de mettre les gens en contact par le biais d’informations pertinentes et actuelles, avec le même intérêt pour la santé, le mode de vie et les opportunités commerciales que la culture du cannabis a à offrir.
VOUS AVEZ BESOIN D’AIDE POUR UN PROBLÈME LIÉ À LA DROGUE ? CONTACTEZ VOTRE LIGNE D’ASSISTANCE LOCALE DÈS QUE POSSIBLE. EN CAS DE DANGER DE MORT IMMÉDIAT, APPELEZ LE 911 MAINTENANT !

Laissez une réponse