Interview Stoner VIP : Papa Style

Soft Secrets
14 Dec 2016
Ce MC originaire d’Orléans, qui écrit principalement en français, a su trouver sa place dans le monde du ragga avec son flow très dynamique. Réputé pour ses prestations scéniques, il s’est produit dans de nombreux festivals comme à l’Expogrow en 2015. Papa Style s’est notamment fait connaître avec ses morceaux " Yes Papa ! " et " La France Fume " et avec sa participation à la compilation Génération H. Il sort aujourd’hui son nouvel album " Turbulent ".

Par Olivier F

Soft Secrets France : A quel âge as-tu fumé ton premier joint ?

Papa Style : J’avais environ 15 ans et j’ai tout de suite apprécié.

Et ton dernier joint ?

Mon dernier joint, c’était cet été car en fait, je fume maintenant très peu. J’ai été un gros fumeur pendant une dizaine d’années mais j’ai décidé de faire une pause.

Tu préfères le haschich ou la marijuana ?

Je préfère la marijuana.

Tu es plutôt indica ou sativa ?

Je préfère sans hésiter la sativa.

Tu es plutôt pipe, bang, vapo ou joint traditionnel ?

Je suis plutôt joint traditionnel.

Tu fumes ta ganja pure ou avec ou avec du tabac ? Feuilles slim ou petites feuilles ? Filtres en carton ou en tabac ?

Avec du tabac, feuilles slim et filtre en tabac.

As-tu déjà essayé l'huile de cannabis ou BHO ?

Oui, j’ai déjà essayé. Je trouve ça très fort, j’étais bien scotché.

Quel est, selon toi, le pays où l’on trouve la meilleure herbe ?

Je pense que c’est la Hollande.

Tu as déjà cultivé ?

J’ai essayé une fois en extérieur et ça a été un échec, je n’ai vraiment pas la main verte !

Penses-tu que le cannabis sera un jour légal France ?

J’aimerais y croire mais vu le contexte politique, ça parait difficile. Le gouvernement pratique une politique de plus en plus sécuritaire et je trouve cela inquiétant.

Quels sont tes ganja tunes préférés ?

" Hits From The Bong " de Cypress Hill, " Pass Me The Grades " de Ward 21 et pour les français, " Chalawa " de Yaniss Odua.

Quels sont les artistes qui t’ont donné envie de faire de la musique ?

Pour le reggae, il y a surtout Peter Tosh et je citerais également des rappers français comme NTM et IAM.

Pourrais-tu, en quelques mots, nous présenter ton nouvel album Turbulent ?

J’ai beaucoup apprécié l’enregistrement de l’album ainsi que les personnes avec qui j’ai collaboré. L’album a été produit par Manu Digital avec l’aide de Massive Boris, le bassiste de Danakil, sur un morceau et Eurosia Sound System (Numan, Bashment et Duba-J) avec lequel je me produis sur scène. C’est un son plutôt underground et électronique. Pour les featuring, j’ai fait appel à King Kong, Little Francky ainsi qu’à la chanteuse Flavia Cohelo.

Tu as déjà collaboré avec plusieurs artistes français et internationaux…

Toutes mes collaborations sont le résultat de vrais rencontres. Nous enregistrons toujours en studio avec les artistes. Il ne s’agit pas, comme le font certains, d’envoyer juste un chèque et un fichier audio par mail.

Sur ton nouvel album, il y un morceau appelé " Police " en duo avec le chanteur jamaïcain King Kong, sur le thème du harcèlement policier. Tu as toi-même été victime de contrôles de police ?

Non, moi-même, pas vraiment, mais lorsque j’habitais à Orléans dans une cité, j’avais remarqué que mes potes blacks ou rebeus étaient beaucoup plus souvent contrôlés que moi. Je voulais faire un morceau sur la police qui a tendance à abuser de son pouvoir.

Nouvel album : Turbulent (Baco Records)

S
Soft Secrets