Sponsorisé

2022: l’envol de Terra Aquatica

Frank Brandse
10 Jan 2022

Terra Aquatica se déploie en toute indépendance après une période de transition de cinq ans, un processus par étapes pour se dégager de l’historique de l’entreprise originelle américaine. Tout d’abord par le choix d’une identité nouvelle : nom, logo, couleurs qui ont été déployés sur étiquettes et supports sont le résultat d’une réflexion commune et enthousiaste des employés de l’entreprise, pour symboliser au mieux leurs domaines de prédilection : spécialistes mondiaux en hydroponie, dans la droite ligne de l’héritage historique de l’entreprise; mais aussi pionniers et développeurs de l'une des meilleures gammes de produits organiques existant sur le marché, un domaine dans lequel l’entreprise entend aujourd’hui affirmer sa présence.


L’entreprise garde le cap : celui de l’excellence des produits! Les étiquettes et les noms changent, mais dans les bouteilles, ce sont toujours les mêmes recettes : par exemple celles de la Flora Série, aujourd’hui Tripart, développée par Cal Hermann à la fin des années 80 et testée par W. Texier; ou encore celle du Pro Organic, un engrais complet développé en France qui représente, en terre, une version ultra concentrée d’apports nutritionnels, et en hydro, une véritable révolution ayant fait l’objet d’un dépôt de brevet en 2005.

L’entreprise est fière de sa gamme complète de systèmes simples, durables et robustes, qui allient des technologies éprouvées (la circulation d’eau inventée par Lawrence Brook équipe toujours les CultiMate, (anciennement nommés Aquafarm et Waterfarm) à des innovations plus récentes, comme le panneau solaire qui peut aussi équiper leur petit potager urbain pour terrasses et balcon (l’Ebb&Grow). En accord avec la démarche écologique qui sous-tend l’hydroponie en circuit fermé, une grande partie de la gamme est fabriquée dans les locaux de Terra Aquatica avec un plastique recyclé, non toxique et stable, et aussi recyclable à l’infini.

Terra Aquatica, c’est donc la toute dernière étape d’une histoire qui a débuté dans les années 80 dans le nord de la Californie avec la collaboration Lawrence Brooke, le fondateur de General Hydroponics US, de Cal Herrmannn, spécialiste de la chimie de l’eau venant de la NASA, de William Texier et de Noucetta Kehdi, sa femme, qui ont fondé la première ferme hydroponique commerciale et popularisé une version plus familiale sous le concept de «Family Farm».

C’est une histoire américaine de «hobby», de passionnés, qui a donné naissance à une multinationale pour répondre à un marché phénoménal et croissant depuis que les possibilités offertes par la culture en intérieure (en rendement, en qualité nutritionnelle, en économies de ressources!) ont été découvertes et popularisées. L’entreprise s’est exportée en Europe en 1994, et une fois installée dans le Gers français, la qualité de ses produits lui assure sa place sur le marché européen.

Aujourd’hui Terra Aquatica a prisson essor, une «jeune» compagnie dégagée de ses racines californiennes. Avec son équipe pleine d’enthousiasme et les outils pour faire le travail, elle s’équipe pour fabriquer en Europe les produits auparavant importés des USA, NovaMax (auparavant FloraNova) et DryPart (ancienne Maxi Serie). Elle se dote aussi d’un espace de recherche, une serre de plus de 1000m2 où elle entend développer ses futures innovations, qu’il s’agisse de l’amélioration continue des produits existants, ou de toutes nouvelles recettes.

Portée par ses engagements, l’entreprise entend continuer à offrir à ses clients, fidèles qui l’ont soutenu lors de sa mue et nouveaux venus qui ne la connaissent que sous sa nouvelle identité, les meilleurs produits et les meilleurs services!

https://www.terraaquatica.com/

F
Frank Brandse