Odezenne

Exitable
23 Mar 2019
Depuis 10 ans, le groupe français Odezenne produit un son particulier : mélange de hip-hop, rock français et d’electro. Ces fumeurs old school évoquent souvent le cannabis dans leurs lyrics. Leur nouveau single « Nucléaire » cumule déjà un million de streams. Nous avons interviewé Alix, l’un des membres du groupe.

SSFR : A quel âge as-tu fumé ton premier joint ?

Alix : 13 ans, avec Mattia. C'est son frère Stefano qui nous l'a passé. "Tiens c'est un maroco, c'est meilleur que les ton-car", il m'a dit. Et depuis, j'ai jamais fumé de cartons.

Et ton dernier joint ?

Hier soir

Tu préfères le haschich ou la marijuana ?

Ça dépend des périodes. En ce moment, c'est la beuh mais pendant 5 ans, je fumais que du shit, je trouvais la beuh trop forte. J'ai eu une période où je pouvais plus en fumer, du jour au lendemain Ça me rendait pas bien, puis c'est passé. Aujourd'hui, j'en refume mais j'en met beaucoup moins qu'avant, j'aime le goût. Tu es plutôt indica ou sativa ? Indica, j'en ai fait beaucoup fait pousser. Par chez nous, ça pousse super bien, le climat s'y prête. C’est la Californie de la France, le sud ouest !

Tu es plutôt pipe, bang, vapo ou joint traditionnel ?

Joints. J'ai essayé tout un tas de façons de fumer quand j'étais plus jeune mais finalement, j'aime pas trop les accessoires. Pour les joints, tu les fumes purs ou avec du tabac ? Je roule dans des petites feuilles OCB avec tabac, en marocain, mais Mattia les fume pur et Jaco un genre de 50-50 Un de vos morceaux s’appelle

« En L » Le collage des feuilles en L est une pratique qui a totalement disparu avec l’invasion des feuilles longues. Seriez-vous les derniers sur cette terre à coller encore les feuilles en L ?

Ouais, Jaco, il fait des collages en L encore ! Mais je suis sûr que ça va revenir à la mode avec cette chanson ! Héhéhé !

Quel est, selon toi, le pays où l’on trouve la meilleure herbe ?

Aujourd'hui, tu peux faire pousser de la bonne beuh à peu près partout. Mais si on parle de la beuh qui pousse "naturellement", j'avoue qu'à la Réunion, j'ai fumé du Zamal un jour, qui m'a touché de ouf alors qu'il payait pas de mine. Tu vois, les têtes étaient toutes chétives. J'sais pas, ça faisait pas peur. Puis en fait, je suis parti super loin. J'étais limite en crise blanche pendant 2 heures.

Es-tu déjà allé dans un coffee shop hollandais ?

Oui, je suis parti en week-end à Dam avec ma copine de l'époque, je voulais voir comment c'était, J'me souviens plus du nom, je suis rentré dans celui qui m'a inspiré. J'ai acheté genre un gramme d'une dizaine de variété différente, genre 5 beuh et 5 shit. Il y avait du Super Polm et du Double Zéro aussi. Je voulais essayer des standards et des classiques.

As-tu déjà essayé l'huile de cannabis ou BHO ?

Oui, j'avais un plan qui a duré presque un an. Un mec en avait, de l'huile dans des tout petits pots avec un couvercle jaune. Avec un pinceau, on peignait une clope et on fumait. C'était totalement différent comme goût et l'effet aussi était plus psychotrope et assez euphorique aussi. J'ai essayé d'en faire aussi mais c'était pas convaincant, ça a merdé. J’ai surtout niqué ma beuh ! Odezenne

As-tu déjà testé l’herbe CBD ?

Oui, on était en promo il y a deux semaines à Lausanne et un pote nous a fait fumer ça. J’ai pas trop compris le délire en fait. On a fumé ça pure du coup, ça défonce pas du tout. Juste, ça calme un peu…

Tu as déjà cultivé ?

Oui j'ai fait pousser 3 années vers mes 25 ans, trois étés d'affilée. La première année, j'avais 11 pieds et la dernière, 22. J'ai pris le truc un peu trop au sérieux, je crois. A ramener des centaines de kilos de terre, d'engrais bio, arroser tout les 2-4 jours en plein milieu de la forêt… Je payais des potes pour arroser! Ha ha ! Certains de mes pieds faisaient bien plus de 2m50. C’était un vrai métier, ça prenait du temps! Je récoltais plusieurs kilos chaque année. C'était ma période géant vert ! J'ai appris avec des amis, passionnés, dont un particulièrement qui est devenu commissaire de police ! Il était tellement bon, lui. Il savait faire pousser, putain !

Pourrais-tu, en quelques mots, nous présenter votre nouvel album « Au Baccara » ?

C'est dur cette question, je ne sais pas parler de notre musique. C'est un truc qu'on fait sincèrement avec mes potes. On y met tout notre temps et notre imagination. Je crois qu'il est bien ce disque. Il faut l'écouter et se faire son idée ! Crédit photo : Edouard Nardon / Clément Pascal
E
Exitable