7 astuces pour cultiver de très grandes plantes

7-astuces-pour-cultiver-de-très-grandes-plantes

1. Ecimer les plantes de cannabis

La dominance apicale signifie qu’une plante va présenter une tige centrale, ou une tête, à son sommet, et des branches latérales autour du centre. C’est une tendance naturelle des plantes de cannabis, et sans les écimer ou les pincer, la hauteur de la plante peut dépasser la zone de confort du cultivateur.

Mon conseil est de pincer ou de tailler très tôt la pousse supérieure de vos plantes. L’avantage de cette technique est que cette pousse va donner deux nouvelles extrémités, ce qui stimulera une plante à dominance plus horizontale qui nécessitera de pousser en dominance apicale. L’hormone de croissance Auxin sera réduite et la structure de la croissance va immédiatement changer. En répétant cette technique simple, vous pourrez obtenir jusqu’à 16 extrémités en peu de temps.

2. Replier les plantes vers le bas

Un excellent moyen d’ouvrir la canopée et de permettre aux pousses les plus basses de rattraper la pousse supérieure. On appelle cette technique « la technique à faible contrainte », elle consiste à attacher ou à fixer les plantes vers le bas, puis de les laisser revenir à une croissance normale.

Je vous conseille d’attacher toutes les branches vers le bas. Cela renforcera les jointures des branches qui pourront, par après, supporter le poids de grosses récoltes, et cela créera une canopée beaucoup plus dense et structurée que si elle avait poussé normalement. Il ne vous faudra attacher vos plantes vers le bas qu’une fois ou deux avant de voir s’ouvrir une canopée qui aura un accès direct à la lumière et grandira donc bien.

3. Casser pour réussir

Cette technique est appelée « super taille », ce qui pourrait laisser penser que c’est une technique à haut stress. Il faut que vous soyez audacieux et que vous connaissiez bien vos plantes, avant de vous lancer dans cette technique. Provoquer une rupture de la tige principale et des branches de vos plantes de cannabis va envoyer une hormone de croissance réparatrice à travers toute la plante, jusqu’à ce que la cassure soit réparée.
Mon astuce est de faire une cassure quand vous avez lié vos plantes vers le bas. Ca fonctionne particulièrement bien quand on le fait sur la tige principale d’une plante qui a été attachée vers le bas. Laissez à vos plantes tout le temps de récupérer et de former une jointure de bois avant de refaire une super taille. Ne procédez jamais à une super taille ou à une cassure quand la floraison a commencé.

7-astuces-pour-cultiver-de-très-grandes-plantes
Ce cultivateur a construit une cage de bambou pour soutenir son énorme récolte

4. Un écran pour la canopée

Il y a une grande différence entre le fait d’utiliser un filet en treillis comme soutien et celui d’utiliser un écran volontairement. La technique du SCROG (Screen of green) consiste principalement à utiliser l’écran comme point focal pour ce qui sera considéré comme la tête supérieure et pour ce qui sera totalement retiré de la plante.
Mon astuce est d’utiliser un écran si vous ne pouvez cultiver qu’une ou deux plantes. Avec le pincement et le L.S.T. (technique faible stress), on crée facilement une canopée qui sera nourrie à traves l’écran, et exposée à la lumière directe des lampes de croissance. Un autre avantage de la méthode du screen of green est qu’il n’y aura pas de têtes inférieures non voulues, puisqu’elles auront été éliminées avant le début de la floraison.

5. De grands pots

Plus le pot sera grand, plus la plante le sera aussi, surtout quand on cultive de façon bio. Les plantes de cannabis feront généralement des racines d’environ 35 cm de profondeur, donc un contenant plus profond sera une perte d’espace et de substrat.

Mon conseil est d’utiliser un pot d’environ 20 litres. Prenez garde à utiliser des pots en fibre et évitez les pots en plastique. Les pots en fibre permettront aux racines de s’éliminer naturellement et d’avoir donc une zone racinaire féconde.

7-astuces-pour-cultiver-de-très-grandes-plantes
Une plante qui a subi une super taille et qui a très bien réagi

6. La température de la zone racinaire

Une des causes principales de la lenteur de la croissance et de la formation des racines est une température froide. Les plantes de cannabis qui sont à l’extérieur pendant le printemps et le passage vers l’été grandissent dans un sol chaud et un taux élevé d’humidité.

Mon conseil est de vérifier la zone racinaire en la touchant avec le dos de la main, pour évaluer la température de la surface. Si vous vivez dans un environnement froid, il est conseillé de nourrir pendant la journée, pour que le substrat ne soit pas mouillé quand la nuit arrive et que les lumières sont éteintes. Placez un chauffage dans la serre et faites-y circuler de l’air chaud dans sa partie inférieure.

7. Thés bio et organismes bénéfiques

Les bactéries aérobies et les champignons sont les meilleurs amis des plantes de cannabis. Ils travaillent en symbiose pour fournir des nutriments et des minéraux à la demande. Les substrats et les composts sont riches en micro-organismes bénéfiques, mais vous pouvez en ajouter vous-mêmes et en inoculer dans la zone racinaire également.

Mon conseil est de faire un thé de compost organique et de le laisser infuser pendant 24 heures. Vous y ajouterez des microbes et des champignons que vous trouverez en ligne ou dans un magasin d’articles de culture, pour lesquels il faudra de la nourriture, comme des mélasses sans sulfites. La masse racinaire peut augmenter jusqu’à 700%, quand on utilise des organismes bénéfiques en intérieur.

VOUS AVEZ BESOIN D’AIDE POUR UN PROBLÈME LIÉ À LA DROGUE ? CONTACTEZ VOTRE LIGNE D’ASSISTANCE LOCALE DÈS QUE POSSIBLE. EN CAS DE DANGER DE MORT IMMÉDIAT, APPELEZ LE 911 MAINTENANT !

Laissez une réponse

Postes récents

À propos des Soft Secrets

Soft Secrets est la principale source de culture du cannabis, de légalisation, de culture et de divertissement pour son public dévoué et varié à travers le monde. L’essentiel est de mettre les gens en contact par le biais d’informations pertinentes et actuelles, avec le même intérêt pour la santé, le mode de vie et les opportunités commerciales que la culture du cannabis a à offrir.